lundi 6 février 2017

L'habillement en hiver

En hiver, nous ne sommes pas tous sensibles de la même manière au froid. En décembre, alors que je terminais une sortie par 3 ou 4° et que la pluie tombait depuis une dizaine de minutes, j'ai rencontré un cycliste en tenue été (cuissard et maillot courts, pas de gants) ... alors que pour ma part j'étais emmitouflé dans une veste thermique avec bonnet et sur-chaussures épais.


Avec le temps et l'expérience, avec les années m'ayant permis petit à petit d'acquérir du matériel plus performant (les progrès du textile en 10 ans sont bluffants !), j'ai appris à mieux me couvrir. Le froid ne me dérange pas spécialement, mais pourquoi se geler avec du matériel inadapté quand on pourrait être bien avec du matériel ajusté ? Voici quelques conseils, issus de mon expérience et de ma propre sensibilité. Selon la votre, ils pourront ne pas vous convenir.

La première de mes règles est d'avoir une tenue homogène de la tête aux pieds. Je ne sors pas avec mes sur-chaussures les plus épais sans mettre de bonnet. Inversement, si je mets du matériel plus fin je le mets de partout. Je vois mon équipement et mon corps comme une habitation avec un chauffage central : porter une veste thermique mais pas de bonnet ni de sur-chaussures revient à avoir des murs très épais avec un isolant de qualité mais à ouvrir les fenêtres. Mettre des gants fins et une thermique reviendrait à mettre du simple vitrage. Si la température extérieure augmente, contrairement à une maison on ne peut pas régler le thermostat du chauffage : dans ce cas, plutôt qu'ouvrir la fenêtre, je réduit l'épaisseur de l'isolant.


La seconde de mes règles est de superposer les couches de manière à ce qu'il n'y ait aucune zone non couverte. Je vois régulièrement des cyclistes chez qui les gants ou les chaussettes n'ont pas de jonction avec le maillot ou le cuissard. Une zone d'un centimètre est à l'air libre, soumise au froid extérieur. Quand je vois cette situation, j'imagine un bain chaud dans lequel on viendrait déverser continuellement des glaçons ... ou, pour revenir à mon analogie sur l'habitation, à un mur dans lequel des trous auraient été percés.

En appliquant ces deux premières règles, votre corps devrait pouvoir se réguler plus facilement. Toute l'énergie utilisée par votre corps pour réchauffer une partie soumise au froid n'est pas utilisée pour avancer sur la route ni pour progresser physiquement. Que votre but soit le plaisir ou l'entraînement, autant éviter de gaspiller l'énergie.

Concernant le choix de la tenue, je vous recommande de la prendre le plus ajustée possible. Une tenue trop large aura tendance à faire des appels d'air, l'air circulera trop facilement entre les couches et ne pourra pas se réchauffer. Trop serrée, la tenue aura tendance à compresser les vaisseaux sanguins et à gêner la progression du sang, or plus le sang circule lentement plus il favorise les échanges thermiques avec les zones plus fraiches, véhiculant ainsi le froid au reste de votre organisme. Au sujet de la compression, évitez de superposer 2 paires de chaussettes tout en serrant vos chaussures, car le sang aura du mal à circuler et vous sentirez encore plus rapidement le froid glacer vos orteils ! Vous obtiendrez l'inverse de l'effet recherché. Privilégiez les sur-chaussures, qui eux ne gêneront pas la circulation sanguine.


Je terminerai sur une dernière anecdote : début janvier, j'ai roulé avec Rémy dans le froid pendant près de 3 heures. On discutait des évolutions du textile, je lui ai confié que la nouvelle paire de gants et de sur-chaussures que j'utilise par grand froid étaient d'une efficacité incroyable mais que c'était assez cher. 110€ pour des gants et des sur-chaussures (l'ensemble), ça représente un beau budget. Il m'a répondu, avec justesse, que certes c'était cher mais que si c'est aussi efficace que ce que je dis ça méritait bien un tel investissement. Je crois qu'il a raison, n'hésitez à mettre le prix pour un équipement de qualité s'il vous permet de conserver la chaleur.

Comme je le disais un peu plus haut, ces conseils sont issus de ma propre expérience et ne s'appliquent pas forcément à tout le monde. Je vous laisse le soin d'utiliser chaque partie qui vous intéresse et de mettre de côté ce qui ne vous convient pas.

2 commentaires: