jeudi 19 octobre 2017

Nouveau cycle avec le Lyon Sprint Evolution

Ce mercredi, j'ai attaqué un nouveau cycle avec le Lyon Sprint Evolution : les jeunes cyclistes que j'encadrais depuis deux ans ont rejoint le groupe supérieur, tandis que les (plus) jeunes cyclistes du groupe inférieur passent désormais sous ma protection.

(photo du groupe précédent, prise fin juin)

Les entraînements avaient repris en septembre mais les groupes n'avaient pas encore été reformés. Est-ce mon mariage le week-end écoulé qui a déclenché le mouvement ? J'en doute fort. Est-ce la météo encore douce et agréable ? J'en doute aussi. Ce cycle est naturel, tous les deux ans c'est le même mouvement ... j'attaque mon troisième cycle au sein du club, les cadets que j'accompagnais il y a 4 ans sont désormais en espoir (pour ceux qui n'ont pas stoppé le cyclisme à cause de leurs études).


Mon nouveau groupe est composé de benjamins qui deviendront des minimes au 1er janvier 2018. Et de trois jeunes filles, qui étaient déjà dans mon groupe l'année passée et qui restent à mes côtés. Avec les encadrants de l'école de cyclisme, les nouveaux arrivants ont appris à pédaler et à manier leur vélo, à rouler en groupe et sur la route. Pendant les deux années à venir, je vais devoir les initier puis les perfectionner dans les exercices tactiques : comment se placer par rapport au vent, comment prendre des relais efficacement, comment former un éventail, comment composer un train pour préparer un sprint / une attaque, ... sans oublier les exercices physiques adaptés à leur jeune âge.

Puisque ce sera la troisième fois que je ferai ce travail avec un groupe différent, je pourrai encore m'améliorer. Je suis très satisfait de ce que j'ai réalisé avec le groupe précédent, mais j'ai de petits détails à corriger qui permettront d'être un meilleur encadrant et de les faire progresser un peu plus vite. Il va falloir un trimestre de réglage pour qu'on apprenne à se faire confiance mutuellement sur le vélo (moi en eux et eux en moi), qu'ils apprennent à décoder mes instructions sur la route (notamment pour tout ce qui concerne la sécurité, ce sera le premier chantier) et on pourra alors prendre notre rythme de croisière pour l'apprentissage tactique et le développement physique.

mardi 3 octobre 2017

Grimpées manquées, fin de saison

Pour le mois de septembre, avant de mettre fin à ma saison, je m'étais prévu deux derniers objectifs : la grimpée de Chaussan ainsi qu'atteindre les 300w sur un test d'effort au seuil (20 minutes).


La grimpée de Chaussan ayant été annulée, j'ai reporté mon envie de grimpée sur le "chronodor", une épreuve que je ne connaissais pas avant la mi-septembre et dont le départ est très proche de mon nouveau logement. Placée en fin de mois et d'une durée estimée de 20 minutes, elle me permettait de faire coup-double : faire une grimpée chrono ET faire un test d'effort de 20 minutes.


Le jour de l'épreuve, contrairement à ce qu'annonçait le ciel bleu de l'affiche, la pluie était abondante. Vraiment abondante. Il n'y a eu que 25 participant(e)s ... je n'étais pas dans ce lot. A 14 jours du mariage, hors de question de faire 20 minutes à fond sous la pluie puis 10 minutes de descente à me geler. Hors de question de prendre le risque de tomber malade. J'ai reporté ma tentative de test d'effort de 48 heures et ai mis de côté l'idée de faire une grimpée chronométrée.



Le test d'effort a donc eu lieu ce lundi 2 octobre. Il s'est bien passé, même si je n'ai pas atteint la valeur espérée : 290w au lieu des 300w visés. Je savais depuis quelques jours et les derniers entraînements que les 300w seraient impossibles à atteindre. Je ne suis pas une machine : je suis un humain comme un autre avec des limites physiques. J'essaye de les repousser, lentement mais surement, entraînement après entraînement, mais pour obtenir des progrès durables il faut de la patience et du temps. Et surtout, il faut accepter que ça n'aille pas aussi vite qu'on le voudrait. Certains s'inventent des excuses pour justifier l'emploi de solutions interdites leur permettant d'obtenir plus rapidement de meilleurs résultats ; Je préfère obtenir un moins bon résultat mais pouvoir être fier de chaque watt gagné à la seule force de mes jarrets.


La saison sportive se termine pour moi. Ma tête est au mariage et au voyage de noces qui suivra. Une fois ces échéances extra-sportives passées, je pourrai repartir sur un cycle de préparation en vue des objectifs de 2018.