dimanche 5 octobre 2014

1000 points d'eau

5 mois après le lancement d'un site consacré aux points de ravitaillement en eau potable, le site eau-cyclisme.com dispose de plus de 1000 emplacements référencés.

Il y a 5 mois, je lançais un site consacré aux points d'eau potables gratuits afin que les cyclistes trouvent de l'eau lorsqu'ils enchaînent les heures de selle. Avant d'ouvrir le site, j'avais enregistré une centaine de points d'eau que je connaissais ou que les privilégiés ayant pu tester le site avant son ouverture m'avaient indiqué.


Cette semaine, le site a dépassé le cap des 1000 points d'eau référencés, un chiffre minuscule à l'échelle de la France et du nombre de pratiquants, mais un chiffre qui me rassure : quand j'ai lancé le site, je n'étais pas certain que le projet plairait ni qu'il serait utilisé.

En terme de répartition, le Rhône et la région Rhône-Alpes se taillent la part du lion : 106 emplacement dans le Rhône, 52 dans l'Ain, 29 en Ardèche, 15 dans la Drôme, 70 en Isère, 31 dans la Loire, 59 en Savoie et 24 en Haute-Savoie. La région Rhône-Alpes représente donc à elle seule 38% des points d'eau du site, ce qui s'explique d'une part par la géologie (l'eau y est abondante toute l'année) et d'autre part par mon lectorat (parlant essentiellement des courses de la région, mes lecteurs fidèles viennent eux-aussi de cette région).

J'espère que le site ne sera pas oublié pendant l'hiver et qu'il reprendra vie au printemps. La baisse petit à petit des visites depuis la mi-septembre me semble liée à la météo, certes toujours favorable, mais les longues sorties par forte chaleur se font de plus en plus rare. L'hiver, bon nombre de points d'eau sont fermés, le site devrait donc être moins utilisé.

Je ne sais pas quand je franchirai le palier suivant, je ne me fixe aucun objectif, le site vivant de lui-même grâce aux contributions des utilisateurs.

Le site est consultable ici : http://www.eau-cyclisme.com/

7 commentaires:

  1. C'est juste une idée géniale et tellement évidente !! Bravo.

    RépondreSupprimer
  2. Juste une chose, j'ai utilisé ton idée des cimetières, mais sais tu si l'eau qui y est distribuée est potable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'eau des cimetières est un peu comme l'eau des toilettes dans une maison : la plupart du temps, il n'y a qu'un seul réseau d'eau dans la ville (ou la maison), donc l'eau du cimetière (ou des toilettes) est potable.

      J'ai bien dit "la plupart du temps", car il arrive que certains cimetières soient reliés à de l'eau non issue du réseau de ville, tout comme certains particuliers récupèrent l'eau de pluie et l'utilisent pour leurs toilettes.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Ton site est une super idée à laquelle je pense depuis longtemps. Il y a plusieurs mois (années même ?) j'ai découvert le site http://www.eaupen.net/ et l'application smartphone qui va avec, je ne sais pas si tu connais. J'y ai déclaré quelques points d'eau mais le nombre de point d'eau autour de chez moi ne décolle pas ! Peut-être que tu auras plus de chance...
    Bonne continuation.
    Gaël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Je ne connaissais pas du tout ce site, qui ressemble effectivement au mien de manière troublante : le robinet en logo, la carte géolocalisée, la fermeture hivernale ... j'avoue être tombé des nues, je pensais être un pionnier alors qu'ils ont eu les mêmes idées que moi en 2010.

      Supprimer
    2. Leur point fort c'est l'application smartphone qui permet théoriquement de trouver rapidement un point d'eau autour de soit et/ou de déclarer rapidement un nouveau point d'eau. Quand j'étais tombé sur cette application, la base de données était peu fournie, je ne sais pas si maintenant elle s'est étoffée...

      Supprimer