lundi 13 décembre 2010

Bike and run

Hier se tenait dans mon village un salon de la gastronomie. Y ayant mangé le midi avec des amis, jusqu'à 16h, je n'ai disposé que de 45min pour aller rouler avant la nuit. J'ai donc fait le choix, une fois le vélo rentré, de chausser mes baskets et d'enchainer par une séance de course à pieds.

La séance de vélo s'est bien passé, j'ai cherché à rouler en souplesse en travaillant bien le geste au niveau de la cheville et en réaxant mes talons parallèlement au cadre (j'ai tendance à rentrer les talons vers l'intérieur). J'ai conclu ma séance de vélocité par un sprint tout en force, vent de dos : étant frais, bien échauffé et aidé par le vent, mon sprint s'est déroulé à merveille. Le coeur a dépassé les 180bpm avant de redescendre rapidement une fois l'effort coupé, preuve d'une récupération pas trop mauvaise.

Pendant la courte phase de retour au calme, j'ai eu le droit à un coup de rétroviseur de camionnette dans le dos, avant que ce même rétroviseur ne m'accroche le bras. J'étais coincé par le trottoir et n'avais aucun moyen de m'échapper du piège tendu par un papy ne maitrisant pas la largeur de sa camionnette. Je peux vous assurer qu'il m'a entendu gueuler, et que vu ce qu'il m'a fait mes propos ont été vraiment corrects ... il a eu de la chance, j'étais de bonne humeur sans quoi il se serait pris une volée d'insultes pour un tel acte !

De retour chez moi, j'ai changé de tenue : la tenue cycliste a laissé place à la tenue de footing. Le temps de boire quelques gorgées d'eau fraiche, et me voilà parti pour un peu moins d'une demi-heure de course à pieds. J'ai effectué mon traditionnel circuit sur les quais de Saône, qui était également emprunté par d'autres joggeurs et par des personnes promenant leur(s) chien(s). Je me suis amusé à sauter par dessus des laisses tendues ... pourtant le saut d'obstacles n'était pas prévu sur le programme d'origine !

Sur la fin, je commençais à avoir mal au dos. Je crois que des séances de gainage vont être obligatoires si je veux pouvoir tenir des courses de plus de 2h sans avoir de douleurs musculaires au dos. Il va être temps pour moi de remettre doucement la machine en route, et le gainage va être idéal pour entamer la phase de réveil musculaire.

Vous pouvez consulter le parcours de la partie vélo.

1 commentaire:

  1. Elles sont dangereuses tes sorties vélo ! :p
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer