dimanche 2 décembre 2007

Les cyclistes sont fous !

Diable, quel est ce virus qui contamine les cyclistes ?
Pourquoi enfourchent-ils leur vélo même par mauvais temps ?
Pourquoi bravent-ils la pluie, le brouillard et le froid ?

Sont-ils simplement masochistes ?
Souffrir leur plait-il autant ?
Il n'y a pas à dire : ils sont vraiment fous ma foi !

Ils pourraient rouler sur la piste,
Avec un toit sur la tête ce serait plus amusant,
Mais apparemment ils préfèrent effectuer leur chemin de croix !



Julien et moi, sous la pluie, en decembreJe dois être le seul cycliste en France à être sorti en tenue d'été (et un k-way) par temps de pluie, avec une température de 2°C en plein mois de décembre ! Julien (en noir) n'en revenait pas que j'ai osé me ramener avec les jambes à l'air alors que lui était bien emmitouflé dans ses habits ! Honnêtement : mes mains et mes pieds ont beaucoup plus soufferts que mes jambes ... Bien que je mon geste de folie m'ait bien fait marrer, je ne pense pas le répéter tous les jours !


Je me demande vraiment pourquoi nous, les cyclistes, acceptons autant de souffrir. Quel plaisir éprouve-t-on à rouler dans le froid, à rentrer gelé chez soi, à souffrir quand le sang revient dans les mains et les pieds ? Et pourquoi ne nous contentons nous pas de le faire une ou deux fois par an, mais le répétons tous les samedis et tous les dimanches ? Je pense que nous sommes vraiment à part ... et qu'on aime vraiment ce sport !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire