jeudi 29 mai 2008

envie de pedaler ?

Quand on fait un sport aussi exigeant et dur que le vélo, l'envie est un des paramètres importants ! Quand on a pas envie de s'entraîner ni de courir, qu'on ne sait plus trop pourquoi on est sur son vélo les soirées en semaine et les week-ends, qu'on se dit qu'on serait mieux tranquillement assis dans un fauteuil à lire un livre ou regarder la TV ... c'est pas bon signe !

Ces derniers temps j'en avais raz-le-bol du vélo : quitter le boulot à 18h30, rentrer chez moi rapidement, manger 2 tranches de pain et une barre de chocolat tout en me changeant à toute vitesse, sauter sur le vélo et rouler 1h, me changer de nouveau, manger (car à 20h30 j'ai une sacré faim moi), prendre une douche, m'étirer ... et commencer ma soirée à 23h trois fois par semaines me pesait vraiment ! Le week-end : entraînements "collectifs" à ... 2 avec Julien ! Tiens, en semaine on a déjà roulé tous les deux ... ça change, non ? Le dimanche il faut faire son sac, manger 3h avant l'heure de départ de la course, aller sur la course, se changer, s'échauffer, courir, se faire larguer par le peloton, terminer seul la course, se faire engueuler "mais tu t'es pas fait assez mal, tu met de trop gros braquets, t'as mal pris tes virages, tu t'es mal placé ...", se changer de nouveau, rentrer à la maison, prendre une douche, s'étirer ...

Depuis le dimanche 18 mai et la cyclosportive "les 3 cols" je n'ai pas fait le moindre entraînement. Au début, je me sentais bien : c'était cool de ne pas se presser et de profiter sereinement de ses soirées. Le week-end dernier je suis allé regarder le Grand Prix de Lyon Ménival mais n'ai pas roulé ! Ca faisait 1an et demi que je n'avais pas passé un week-end sans faire le moindre kilomètre de vélo ! C'était sympa d'y être en tant que simple spectateur et j'étais vraiment content de ne pas être sur mon vélo au milieu de la galère. Le dimanche soir un brin de nostalgie m'a envahi : je n'avais pas l'impression d'avoir eu un week-end ! Je n'avais pas avalé mes kilomètres de goudron ... le week-end ne pouvait pas être terminé !

Tout au long de la semaine l'envie est revenue : j'ai une grosse envie d'enfiler un cuissard et un maillot, de mettre mon casque mes gants et mes lunettes, de passer le gros plateau et d'appuyer à fond sur les pédales ! J'ai de nouveau envie de m'entraîner sérieusement et de me faire mal ... et si je revenais plus fort qu'avant ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire