lundi 7 juillet 2008

Sortie à haute vitesse

Malgré un ciel maussade et peu encourageant, nous sommes 3 téméraires à aller nous entraîner : Julien et Lionel m'accompagnent en ce début de soirée. D'entrée je décide de donner le ton : je roule en tête à 37/38 km/h et ne sollicite pas de relais ! J'ai décidé de rouler, je ne suis pas venu pour m'amuser et le montre d'entrée ...

Après Albigny les relais se mettent en place : chacun effectue sa part de travail afin de maintenir un tempo supérieur à 40km/h jusqu'à Anse. Quand je vous dis qu'on n'était pas venu pour rigoler ...

Julien fais le plein d'eau à Anse, et nous voilà parti pour les 4km de montée menant à Lachassagne. Il fais le tempo (ses bidons pleins ne semblent pas trop le ralentir) mais Lionel tente à plusieurs reprises de relancer une allure déjà très élevée : on monte tout le long à plus de 20km/h ! Je craque dans l'entrée du village ... c'est dommage car je m'étais bien battu jusque là. Lionel craquera un peu plus loin ...

En haut, sur la route en faux-plat menant à Pommiers, les relais reprennent jusqu'à ce que Julien place une attaque à 800m du sommet. Je saute dans sa roue et m'accroche en me disant "tu es en course, il ne faut rien lâcher" : je le déborde à moins de 100m du sommet, il tarde à réagir ... et voilà comment je gagne un sprint face à Julien, chose qui ne m'étais pas arrivée depuis 1an et demi ! Que ça fait du bien au moral de remporter un sprint en bosse après avoir pris de gros relais ... qui plus est face à notre meilleur sprinteur !

Le retour est plus dur : Julien et Lionel prennent de gros relais, j'ai du mal à assurer les miens et en saute quelques-uns. Sur chaque relance je perds des longueurs et dois fournir un gros effort pour revenir dans les roues, mais le sport est ainsi fait : on ne peut pas être bien tout le long !

Je termine la sortie très content de moi : je n'ai pas rechigné à la tâche même quand mes jambes me brûlaient ... j'ai une super forme, et je sens que je peux réussir de bonnes choses dans les courses à venir ! En travaillant les relances et les accélérations, je devrais pouvoir faire de belles courses ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire