dimanche 10 août 2008

Grand Prix de Romeney

Florent LIGNEY au grand prix de RomeneyAujourd'hui j'ai couru au Grand Prix de Romeney. On m'avait annoncé une course complètement plate ... ben je suis encore à la recherche d'un morceau plat de plus de 500m ! Le circuit était très vallonné : ça monte 500m, ça descends 500m ... puis ça remonte 500m et ainsi de suite ! Il n'y avait jamais un moment de répit, en dehors d'une petite portion sinueuse dans le village.


J'ai pris le départ avec un échauffement plus que minimaliste (15minutes, juste le temps de reconnaître les 2 premiers kilomètres, et le dernier) mais ça ne m'a pas porté préjudice puisque j'ai fait une tentative d'échappée au bout de 4km ! Je suis ensuite rentré dans le rang, ne voulant pas trop en faire en début de course et sachant pertinemment que le circuit est difficile et qu'on n'est qu'en début de course.

J'ai donc pris ma position habituelle en fin de peloton et ai une nouvelle fois fait la course en encaissant tous les à-coups. A deux tours de l'arrivée, je suis à la limite de la rupture mais m'accroche 50m derrière le peloton. Je ne dois mon retour qu'à un relâchement général : dès que je rentre dans le peloton je me dis qu'afin d'éviter de me faire décrocher je vais venir me placer dans les premières positions ... et me retrouve propulsé en tête "malgré moi". Je ne comprends pas vraiment comment j'ai pu passer en un kilomètre du statut de "rescapé" au statut d'attaquant ...

Dans le dernier tour, je me fais enfermer et suis gêné dans mon sprint. Des crampes de plus en plus fortes se faisaient sentir dans les derniers kilomètres ... je m'arrache pour aller chercher une 19ème place : j'ai envie d'hurler à cause des crampes, qui disparaissent 100m après la ligne !

Je termine mon été en étant satisfait de mes progrès. Je suis sur la bonne voie : il reste encore des choses à corriger (le positionnement dans le peloton, la tactique, l'alimentation pendant la course) mais je pense avoir fait le plus gros du chemin en me mettant au niveau physiquement et mentalement. La fin de saison promet de grandes choses, si je réussis à conserver ma forme actuelle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire