dimanche 9 août 2009

Grand Prix de Romenay : 22ème sans panache

Aujourd'hui se tenait le Grand prix de Romenay : cette course est atypique car elle ne présente aucun moment de récupération, chaque mètre est propice aux attaques ! C'est en permanence en train de monter et de descendre ... et le seul petit morceau de plat, lors de la traversée du village, est une longue courbe serrée, avec une très grosse relance au bout !

Nous sommes à peu près 80 au départ de la course, je suis bien placé sur la ligne de départ et veille tout le long du 1er tour à rester dans les 20 premières positions du peloton sans prendre de vent, chose que je réussis à merveille ! Je me sens bien, je tourne les jambes et ne force à aucun endroit, même dans les 2 petites côtes un peu plus raides. Les attaques se succèdent en tête de peloton, mais aucun groupe ne réussit à sortir : à chaque fois les attaques sont l'oeuvre d'un coureur isolé, de temps en temps ils sortent à 2, mais à chaque fois il y a du monde pour rouler immédiatement. Au vu de la quantité importante de personnes qui roulent derrière les échappés, je comprends rapidement que dans la première moitié de la course personne ne réussira à sortir, donc je rétrograde de plus en plus dans le peloton ... chose que je paie sur les quelques relances du circuit !

Je passe sans aucune encombre le cap de la mi-course, toujours en train de trainer à l'arrière du peloton (il va vraiment falloir que je mette fin à cette vilaine habitude), avant de remonter pointer mon nez à l'avant. Entre temps, ma lecture de la course était juste : personne n'a réussi à prendre plus de 60m d'avance sur un peloton qui trouve en permanence des coureurs pour mener la chasse. Le rythme est soutenu, ce qui ne décourage pas les attaquants solitaires qui continuent à s'époumoner vainement, sans réfléchir ! D'accord c'est beau de vouloir gagner en solitaire, mais vouloir partir seul loin de l'arrivée est utopique ... ce serait plus intelligent de coordonner ses efforts avec d'autres afin de sortir en groupe, mais ça personne ne semble le comprendre !

Je commence à sentir un brin de fatigue générale et pense que la corde va finir par casser, avec un groupe imposant à l'avant, donc je reste bien placé : plusieurs fois des petits trous se forment et scindent le peloton en deux, mais à chaque fois le groupe devant se relève ce qui permet au groupe de derrière de rentrer. Dommage.

Dans le dernier tour, un coureur du BAC sort seul comme à chaque fois et prends une cinquantaine de mètres d'avance : j'entends à côté de moi des mecs jaser du genre "allez-y, laisser le gagner, il est tellement mauvais qu'il ne gagnera jamais sinon" ... j'ai trouvé les commentaires complètement déplacés, surtout qu'une partie venaient d'un de ses propres équipiers ! Sympa l'ambiance chez eux ! Je me fais plusieurs fois enfermer mais réussit à chaque fois à me replacer dans les premières positions afin d'aborder dans de bonnes conditions le sprint final. Devant, un gars a réussi à sortir pour rejoindre le coureur du BAC tandis qu'un de ses équipiers protègent leur escapade ... ils vont ainsi pouvoir se disputer la victoire.

Je suis bien placé au moment de l'emballage final, mais ne suis pas du tout concentré et ne dispute pas le sprint pour la 3ème place. Je me contente de suivre, sans aucune difficulté, les coureurs autour de moi ... comme si il restait encore plusieurs tours à parcourir ! C'est vraiment idiot, car une place dans les 10 était largement à ma portée ! Je suis classé en 22ème position par les commissaires, chose qui me surprends car je suis sur et certain d'avoir terminé le sprint du peloton en 15ème position, donc à la 17ème place finale ! Je ne suis pas allé discuter, car 17ème ou 22ème après une course "sans panache" telle que celle que j'ai menée, ça n'a strictement aucune importance.

Voici les données cardiaques de la course :
tour 1 : 15'18" (38.96 km/h), 159bpm moyen, 184bpm maximal
tour 2 : 14'47" (40.34 km/h), 163bpm moyen, 182bpm maximal
tour 3 : 14'57" (39.87 km/h), 164bpm moyen, 180bpm maximal
tour 4 : 14'58" (39.82 km/h), 164bpm moyen, 181bpm maximal
tour 5 : 14'53" (40.06 km/h), 167bpm moyen, 182bpm maximal
tour 6 : 15'14" (39.14 km/h), 163bpm moyen, 180bpm maximal
tour 7 : 15'30" (38.46 km/h), 173bpm moyen, 190bpm maximal

Consultez le parcours. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire