dimanche 11 octobre 2009

Du Beaujolais, à nouveau ...

Outre la grippe A, un mot est sur beaucoup de lèvres en ce moment : "beaujolais" ! Les amateurs de vin rouge, dont je ne fais pas partie, salivent en pensant "à la sortie prochaine du beaujolais nouveau" ... tandis que les cyclistes de la région placent ces mêmes mots dans un autre ordre car eux pensent plutôt "à nouveau à la prochaine sortie dans le beaujolais". A titre personnel, le beaujolais me fait saliver à la simple idée d'y penser : des courtes côtes pentues, une centaine de cols pour compléter ma collection, des petits chemins qui serpentent dans les vignes baignées de soleil, une vue en permanence dégagée ...

Je suis donc parti me dégourdir les jambes sur un parcours exigeant ne laissant que peu de répit pendant les 55 premiers kilomètres, avant de rentrer par les quais de Saône. Je roulais au train, la tête levée afin de mieux profiter du paysage et des rayons du soleil.


Sur la route entre Chessy et Châtillon, j'ai de nouveau été victime de la violence routière : je me suis fais toucher le guidon par le rétroviseur d'une voiturette sans permis. L'écart de vitesse n'étant pas trop grand, ça m'a légèrement déstabilisé mais ça aurait pu beaucoup plus mal se terminer. Ces 2 voiturettes sans permis se livraient une course sauvage, je n'ai pas hésité une seconde à les prendre en chasse afin de les insulter ... étant donné qu'elles étaient bridées à 45km/h et que j'en avais gros sur le coeur, je n'ai vraiment pas mis longtemps pour les rattraper et leur lancer une pluie d'insultes, à laquelle ils ont répondu par l'utilisation prolongée de leur klaxon dans le but de masquer mes hurlements. Après 500m de cris, une des deux voitures a brusquement freinée et mis un coup de volant dans ma direction : j'ai donc préféré laisser tomber ma vaine démarche et garder la vie sauve. Une centaine de mètres plus loin, la voiturette qui avait freinée tentait de doubler l'autre en passant avec 2 roues sur le trottoir, forçant un promeneur et son chien à se jeter dans le fossé ...

Sur les quais de Saône, j'ai effectué un petit travail de la force : j'ai d'abord effectué 5km à 105tr/min sur le petit plateau, suivi par 10km sur le 52x13 en enroulant, puis 5km de nouveau à 120tr/min sur le petit plateau.

Consultez le parcours ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire