samedi 26 février 2011

Au revoir David

Aujourd'hui j'ai roulé pour la dernière fois avec David, puisqu'il déménagera lundi vers d'autres horizons. Avec ce départ, c'est des tonnes de souvenirs, à jamais gravés dans ma mémoire, qui s'enregistrent et une page de ma vie qui se tourne.

J'ai d'abord des souvenirs en tant qu'équipier proche, souvenirs acquis lors des milliers de kilomètres effectués aussi bien à l'entrainement qu'en course, aussi bien juste à côté de chez nous (on habite à 5km l'un de l'autre) que bien plus lointains (deux stages en Espagne). J'ai également des souvenirs de lui en tant qu'ami, car c'était bien plus qu'un simple équipier : je l'ai connu non-marié et sans enfants (il a désormais la bague au doigt et son deuxième enfant devrait naitre dans quelques mois), j'ai forcément en mémoire son déménagement réalisé le jour de mon anniversaire, et des soirées passées ensembles à discuter de choses bien éloignées du vélo.

Bref, David, je te souhaite bon vent et j'espère qu'on aura l'occasion de rouler à nouveau ensemble un jour, quelque part ici ou ailleurs peu importe. Je te remercie pour tout ce que tu m'a apporté, sportivement parlant et humainement parlant.

David et moi, lors du GP de Romenay

Pour parler un peu de la sortie, nous étions 5 au départ du club : David, Félix, Hippolyte, André et moi. On est parti vent dans le dos jusqu'a Ambérieux en Dombes : j'ai fait le travail en tête avec David jusqu'à St andré de corcy puis je me suis fait relayer par Félix afin de me ménager en vue de ma course de demain.

On a pris la pluie un peu avant Ambérieux en Dombes : on a d'abord eu le droit à un petit crachin, qui s'est transformé en petites gouttes, qui ont ensuite grossies pour laisser place à une grosse pluie. Félix nous ayant quitté à Ambérieux, David a fait seul le travail en tête et veillait continuellement à me protéger du vent le plus possible. C'était vraiment sympa de sa part. On a filé sur Reyrieux puis les quais de Saône, en faisant attention : les routes étaient glissantes et il serait dommage de tomber bêtement.

On est rentré tranquillement. Je suis content, j'ai eu de bonnes sensations. J'espère que demain, sur la course de Bohas, elles seront aussi bonnes et que je pourrai y faire un résultat honorable histoire de commencer la saison sur de bonnes bases.

Consultez mon parcours du jour

Aucun commentaire:

Publier un commentaire