dimanche 13 février 2011

Décrassage post-ski avec Rémy

Au lendemain d'une longue journée de ski, je suis allé faire un décrassage. Depuis le matin, j'avais les "grosses cuisses" et ne me sentais pas en mesure de faire trop de kilomètres. La forme étant plutôt intéressante, il ne m'était pas nécessaire de forcer outre mesure dans le but de la retrouver, d'autant plus que le ski sollicite beaucoup les genoux et les hanches. Je ne voulais donc pas trop les faire travailler aujourd'hui afin de ne pas risquer de créer des micro-lésions.

J'ai remonté tranquillement les quais de Saône, poussé par un bon vent favorable, pour rejoindre Rémy entre Quincieux et Anse. A Anse, nous nous sommes attaqué à la montée de Lachassagne, qu'on a grimpé rapidement sans trop forcer grâce au soutient d'un vent très sympathique. En haut, dans la partie raide, nous nous sommes disputés un sprint pour l'obtention du maillot du meilleur grimpeur ...

En haut, on a moins rigolé à cause du vent devenu défavorable. Idem dans le faux plat descendant, où le vent nous a ralenti bien que nous ayons emprunté une route relativement abritée. Dans la vallée de l'Azergues puis jusqu'à Chasselay, nous avons pris des relais à intervalles réguliers, chacun effectuant sa part de travail sans rechigner à la tache. Dans certaines portions on a roulé vite, très vite, grâce (ou à cause) d'un vent tantôt favorable et tantôt défavorable.

On est passé par la montagne ensuite, via les hauteurs de St Germain et Curis, afin d'éviter le vent de face dans la vallée de la Saône. Une fois sur les quais, nos routes se sont déparées : Rémy a remonté la Saône poussé par le vent pour rentrer chez lui, tandis que j'ai pris le vent de face pour rentrer chez moi. Heureusement, j'ai trouvé l'aide d'un gars ayant à peu près le même niveau que moi avec qui j'ai tourné des relais, ce qui m'a permis de rentrer à moindre effort chez moi.

Consultez mon parcours du jour.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire