samedi 5 février 2011

Sortie groupée

Aujourd'hui je suis allé rouler en groupe. Ont répondu présent à l'appel, par ordre d'apparition : David, Manu, Hippolyte, Sébastien et Tristan. A 6, c'est quand même bien plus agréable de rouler, surtout quand la météo est de la partie ! En effet un abondant soleil baignait de lumière la région, le grand ciel bleu dégagé nous a même permis d'apercevoir le Mont Blanc au loin. Malgré ce grand soleil, les températures n'étaient pas très chaudes, :11° au maximum de la sortie, mais dès que le soleil à commencé à baisser dans l'horizon la température est tombée en chute libre.

J'ai retrouvé David sur les quais de Saône, et nous sommes montés au siège du club ensemble. La-bas nous avons retrouvé nos autres compagnons de sortie. Dès que nous sommes partis rouler, je me suis placé devant. J'ai d'abord eu la compagnie de Seb, puis celle de Tristan, puis celle de David en tête de groupe. J'ai volontairement pris le leadership sur ces 15 premiers kilomètres léger vent de face, afin de travailler plus que les autres : mon premier objectif de l'année s'approche à grand pas et il est temps de remettre la machine en route en allongeant les sorties et en les durcissant.

Après 15km en tête de groupe, à imprimer le tempo, j'ai laissé les autres me relayer et suis allé récupérer de mes efforts dans les roues juste au moment où nous avons doublé un petit groupe de cyclistes au sein duquel se trouvait ... mon père. Après quelques kilomètres de récupération, j'ai repris la tête du groupe en compagnie de Manu cette fois. Rouler en tête avec lui n'est pas de tout repos : il ne sait pas rouler à allure constante et passe son temps à accélérer et freiner. J'ai donc joué le tampon, le laissant prendre quelques décimètres quand il accélérait et le laissant légèrement derrière moi quand il freinait ... Au bout de 5km, ça m'a gonflé, donc j'ai laissé ma place devant à Tristan et suis retourné en queue de groupe.

Quelques kilomètres plus loin, ayant repéré que Manu accélérait dans toutes les bosses, et ayant envie de me tester physiquement, j'ai accéléré dans un talus et les ai tous laissés sur place. Mon accélération n'a pas été très percutante, notamment car j'ai choisi un braquet un peu trop gros, mais ma continuité dans l'effort était très satisfaisante. J'ai progressé sur ce point ces dernières semaines.

Rebelote quelques kilomètres plus loin, à la faveur d'une nouvelle bosse : j'avais senti que Manu souhaitait sa revanche. Son attaque m'a légèrement surprise, il a réussi à me prendre 5m avant que je ne réagisse. Mais cette fois, pas d'erreur de braquets : je l'ai bouffé, avec une fluidité et une facilité fortement encourageante pour la suite de la saison. Sur les 5km suivants, en faux plat descendant, mon challenger du jour a continué à vouloir me tester : cette fois il a accéléré progressivement, au train, et j'ai répondu à chaque fois sans rien lâcher. A la fin, ça filait comme en course, aucun de nous deux n'ayant envie de s'avouer vaincu.

profil de la sortie du jour

Une fois à Montluel, on est remonté sur Dagneux : dans la montée, j'ai laissé Sébastien faire le tempo devant moi dans la première partie, avant de prendre les choses en main avec David dans la seconde partie. Au sommet, les autres étaient lâchés, une centaine de mètres derrière nous deux. J'avais d'excellentes sensations : je sentais que j'étais haut dans les tours, mais mes jambes et mon coeur répondaient du tac au tac !

On a ensuite filé sur Tramoyes puis Le Mas Rillier : je suis resté derrière en discutant avec Manu de son programme de courses. Après Miribel, nous n'étions plus que 3 (David, Sébastien et moi), les autres ayant tous bifurqué en cours de route pour rentrer chez eux. On est remonté sur le plateau par la grimpée de Neyron au cours de laquelle je me suis détaché progressivement, au train, en grimpant à mon rythme pendant que mes 2 coéquipiers discutaient quelques mètres derrière. On a rejoint Les échets par les petites routes, à allure tranquille, en discutant. Aux échets, Sébastien nous a quitté et je suis rentré sur les quais en compagnie de David, que j'ai raccompagné chez lui avant de rentrer chez moi.

Je suis vraiment satisfait de ma journée : on a eu un super temps, on a emprunté un parcours sympa, et j'ai eu d'excellentes sensations. Je suis extrêmement content de voir que la forme revient. J'espère continuer à progresser dans les semaines à venir, pour être au top de ma forme dans 2 mois. Mais d'ici là, la route est longue ...

Consultez le parcours de ma sortie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire