dimanche 18 mars 2012

Prix de St romain de popey - pass'cyclisme

Ce samedi était organisé le traditionnel Prix de la Ville de St romain de popey. La température de 22° et le beau ciel bleu était super pour rouler, en revanche un vilain vent soufflait du sud-est. L'organisation du club de Tarare est au top : le parcours est nickel tant du point de vue extra-sportif (bien goudronné, très bien sécurisé par les signaleurs, sans danger) que sportif (le circuit est usant et intéressant car propose différents endroits pour attaquer et faire la différence).

Je me suis échauffé en faisant un tour de circuit de reconnaissance. Je ne me sentais pas bien du tout, depuis le matin j'étais nauséeux, et pendant l'échauffement j'avais envie de vomir alors que je ne forçais pas ... je sentais venir une course catastrophique !


Pendant l'appel des coureurs, les commissaires ont embêté un coureur car son bec de selle plongeait de plus d'un centimètre. J'étais juste à côté de ce coureur d'environ 45 ans sur un vélo qui était loin d'être le dernier modèle sorti d'une grande marque, et qui était la pour se faire plaisir sans aucune prétention. Je me marrais pendant que le commissaire lui rappelait le règlement, car la moitié des coureurs au départ de la course devaient avoir un vélo ne respectant pas la règle sur les 6.8kg minimum ... et que lui, avec son vélo de 8 ou 9kg, on l'embêtait pour une histoire de selle. Bref, c'était pathétique.

Les premiers kilomètres, relativement plats avec vent de dos, ont été fait paisiblement. Je suis directement remonté dans les premières positions vers la 8 ou 10ème place et ai discuté avec quelques coureurs que je connaissais. Dans la montée, en revanche, impossible de discuter : le train de sénateur s'est mué en TGV. J'ai lâché quelques places mais suis resté à l'avant d'un groupe qui grimpait rapidement mais était encore relativement groupé.

En haut de cette première montée, à l'entame du 2ème tour, j'étais donc vers la 15ème place quand j'ai vu une échappée de 4 avec Rémy se former. Ils ont fait tout le 2ème tour avec une centaine de mètres d'avance, mais leur collaboration n'était pas optimale car un d'entre eux ne relayait pas donc ils se sont relevés à l'entame du 3ème tour. Dans la 3ème montée, j'ai à nouveau reculé dans un peloton déjà diminué.

Dans le 4ème tour, un nouveau groupe de 4 avec Rémy a pris du champ : le peloton a chassé mais le trou se creusait mètre après mètre. Ca roulait encore très fort, j'étais en 20ème position et n'arrivais pas à remonter. Dans le 5ème tour, la chasse a ralentie : la 5ème montée est la plus lente du peloton au cours de la course ! J'en ai profité pour récupérer un bidon : il faisait chaud et j'avais plus soif que je ne le pensais ... un coureur est parti seul au pied de la montée, personne ne l'a suivi dans sa missions suicide vent de face ... dommage, car il a fini par réintégrer l'échappée après 3 ou 4 tours en solitaire !

Dans les tours 6 et 7, l'allure était régulière mais pas très soutenue : j'ai pu remonter vers l'avant du groupe. Je me sentais plutôt pas mal, les jambes et le coeur répondaient pas trop mal. Je sentais que j'étais un peu juste dans la bosse mais je n'étais pas spécialement en dessous des autres.

A l'entame du 8ème tour, alors que l'avance de l'échappée était de 2 minutes, la réaction du peloton a été vive : pendant 3 tours ça a roulé pratiquement sans interruption. Tout le monde était en file indienne, j'étais en fin de groupe et je m'accrochais pour rester dans les roues. J'ai commencé à faire le yoyo, j'ai pris du vent. Un peu de vent, de plus en plus, puis beaucoup de vent. Beaucoup trop de vent ! Dans la 10ème montée j'ai explosé : j'avais le dos en vrac et n'arrivais pas à monter ni en force sur du gros braquet ni en souplesse en danseuse.

A l'entame du 11ème des 13 tours, je me suis retrouvé seul dans le vent. Le peloton n'était pas loin devant moi mais malgré ma chasse je n'ai pas réussi à revenir. Au pied de la bosse je me suis relevé : il fallait me rendre à l'évidence, j'étais vaincu ! J'avais pris bien trop de vent et j'avais trop fait le yoyo pour espérer revenir !

J'ai fini les 2 tours restants comme j'ai pu, en maintenant un rythme relativement continu afin de ne pas me faire rattraper par un groupe derrière ... je ne me suis pas fait rattraper, pour la bonne et simple raison qu'il n'y avait pas de groupe derrière ! Quand j'ai franchi la ligne, je suis allé féliciter Rémy pour sa victoire attendue. J'aurai du être classé au pire 25ème car il y avait 5 coureurs devant, et qu'on était 20 coureurs dans le peloton 1 tour avant que je ne lâche ... mais les commissaires ne m'ont pas vu donc je ne suis pas classé officiellement. Tant pis.

Voici le tableau de mes temps sur la bosse du circuit :

Je suis quand même satisfait car j'ai globalement bien tenu dans le peloton. Je regrette de ne pas avoir su me replacer quand il le fallait et de ne pas avoir su me protéger efficacement du vent. Sans cette erreur grossière, je pense que j'aurai pu terminer dans le peloton. J'avais dit qu'en 2012 je courrai plus à l'avant, je l'applique mais pas encore assez rigoureusement.

Consultez le détail de la course.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire