vendredi 17 mai 2013

Reconnaissance de l'étape 19 du Tour

Aujourd'hui j'ai pris part à une reconnaissance de la partie finale de la 19ème étape du Tour de France. L'étape complète partira de Bourg d'Oisans, montera le col du Glandon puis plongera dans la vallée de la Maurienne (départ identique à celui de la Marmotte), montera au col de la Madeleine, descendra sur Albertville (avec un morceau de vallée) avant d'enchaîner les montées du col du Tamié, du col de l'Epine et du col de la Croix Fry pour rejoindre l'arrivée au Grand Bornand. 204km et plus de 5000m de dénivelé. Selon moi, l'étape reine du Tour 2013.


Après moult péripéties, ma journée débutant très mal, j'ai rejoint Annecy en voiture. J'ai pris la piste cyclable longeant le lac dans le but de rejoindre Faverges, Ugine puis Albertville où débutait la reconnaissance. Sur la piste cyclable, en excellent état et permettant de rouler au calme, j'ai côtoyé tous types de moyens de transport : à pieds, à roller, à vélo ou à cheval. A vélo, j'ai croisé de tout : un groupe d'une dizaine de coureurs qui partait s'entraîner, un vététiste promenant son chien, des étudiant(e)s rejoignant le campus, ... un même objet, plusieurs usages !


Mes problèmes matinaux m'ayant beaucoup retardé, la reconnaissance a débutée sans moi et j'ai rejoint le reste de la troupe au col de Tamié que j'ai grimpé depuis Faverges. Dans la montée, j'ai subi une crevaison en passant dans une zone de travaux, la journée de poisse continuait. La descente du col de Tamié, par le versant que je venais de grimper, s'est bien passée. La route est superbe et ne présente pas le moindre danger.


3km de plat pour rejoindre Marlens et nous voici sur un de mes circuits classiques : l'enchaînement du col de l'Epine, du Marais et de la Croix Fry fait partie d'un parcours que je fais chaque été depuis 2007. J'y suis un peu dans mon jardin, je commence à le connaître par coeur ce qui m'a permis de gérer mes efforts et de ne pas perdre d'énergie inutilement. Les montées se sont bien passées physiquement. Ce qui s'est mal passé est futile : j'ai fait une série de photos qui est inexploitable à cause d'un problème d'objectif. Je me suis rendu compte du problème dans l'ascension du col de la Croix Fry, j'ai immédiatement résolu le problème.


J'ai beau connaitre les routes et savoir gérer mes efforts, le parcours est costaud : 1800m de dénivelé en 55km. La pluie et le brouillard se sont invités dans les derniers kilomètres d'ascension du col. En montée ce n'était pas trop gênant, mais dans la descente jusqu'au Grand Bornand nos habits se sont gorgés avec l'eau évacuée par nos pneus. J'ai eu froid aux jambes et aux pieds, mais heureusement la descente n'est pas longue.


Une fois la future ligne d'arrivée franchie, je suis rentré sur Annecy à vélo. Je ne pense pas avoir pris l'itinéraire le plus court ni le plus facile : j'ai suivi des pistes cyclables, et j'ai eu l'impression de passer plusieurs fois au même endroit. Ca m'a permis de faire du tourisme. Je suis rentré à l'hôtel avec 140km et un peu plus de 2000m de dénivelé au compteur.

Consultez les détails de ma sortie.

Vous pouvez consulter ici l'ensemble des articles consacrés au Tour de Fête.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire