mercredi 5 février 2014

Force sous-max et casse de rayon

Cet après-midi je suis allé rouler avec le groupe des jeunes du Lyon Sprint Evolution, comme souvent le mercredi ces derniers temps. Je devais les rejoindre au départ de leur sortie, mais une urgence professionnelle m'a retardé donc je les ai rejoints en cours de route. La sortie s'est faite sur des routes humides, car il y a eu un gros orage le midi, mais heureusement sans trop de vent. Vu la violence de ce dernier le matin, je craignais un peu de rouler en groupe, mais il est tombé pendant l'orage et n'est pas revenu ensuite. Tant mieux.

Les conditions météorologiques étant nettement différentes de celles de lundi, j'ai pu tester la suite des équipements GripGrab reçus. Après les gants fins et les chaussettes épaisses de lundi, place aux gants épais et aux couvre-chaussures. Il me faudra plus d'une sortie pour me faire un avis, notamment sur la tenue dans le temps de l'équipement (j'ai horreur des choses qui se dégradent rapidement et qu'il faut changer chaque année) mais la première impression est bonne.

La séance était orientée vers le travail de l'endurance de force (également appelée la force sous-max). Depuis plusieurs semaines, je réalise des séances de fractionné court (15"/15" et 30"/30") et il me faut désormais travailler les autres filières nécessaires pour une meilleure exploitation de mon potentiel physique. De l'endurance de force, de la force pure et du fractionné long (3'/3') vont être intégrés dans mes séances à venir.

La séance s'est bien passée, nous étions deux du même niveau donc on s'est motivés mutuellement à se surpasser. Sans animosité ni orgueil mal placé. Dans la montée du col de la Croix de Presles, qui offre un passage d'environ 20 minutes pendant lequel on est toujours en prise avec la pente, j'ai obtenu une puissance moyenne de 223 watts sur 20 minutes. Fin octobre, je m'étais livré à fond dans cette même ascension et j'y avais obtenu ma meilleure valeur sur cette durée : 237 watts. J'aurai pu mieux faire aujourd'hui mais ce n'était pas le but de la séance, je suis resté focalisé sur mon exercice du jour. Mais cette analyse permet de constater que j'approche de ma forme de la fin de saison de 2013 ce qui est encourageant.

Une fois en haut, j'ai fait demi-tour pour aller chercher les derniers du groupe. Malheureusement, dans la descente, un de mes rayons s'est cassé. Ca ne m'était pas arrivé depuis le 21 novembre 2004, à l'époque mon dérailleur arrière était passé dans les rayons et avait tout massacré. Cet incident rarissime m'a forcé à écourter ma sortie. Ca a été un peu galère de rentrer car c'était tout en descente et que j'avais du mal à freiner, à fortiori sur une route trempée donc glissante. Je vais devoir ressortir une autre roue, le temps de faire réparer celle-ci.

Consultez mon parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire