dimanche 24 août 2014

Un dimanche dans les monts du lyonnais

Ce dimanche matin, j'ai effectué une petite sortie dans les monts du lyonnais en compagnie de Guillaume, Julien et Patrick. Habituellement, nous débutons nos sorties en direction du nord ou de l'est, rarement en direction du sud (puisqu'on irait au centre de Lyon) ou de l'ouest (car ça implique de traverser les monts d'or à froid). C'est pourtant cette dernière direction qu'on a suivie ce matin, l'idée me trottant dans la tête depuis la veille.


On s'est donc échauffé en s'attaquant directement aux monts d'or et à ses routes en creux et bosses. J'ai été assez surpris de voir que les jambes répondaient bien directement, que je ne ressentais pas les efforts du chrono de la veille.

Une fois dans les Monts du Lyonnais, on a poursuivi notre route sur des creux et bosses : tant que ça se passe bien, autant continuer. Si la circulation était faible jusqu'à présent, on est tout de même tombé sur une grappe d'automobilistes pressés. Etait-ce l'heure d'aller à la messe ? Il était trop tôt pour tenter d'échapper au diner avec sa belle-mère en ayant un accident avec des cyclistes, cette hypothèse a donc été rapidement écartée.




On a profité du paysage avant de remonter en direction des monts d'or. Sur une route en parfait état car venant d'être entièrement refaite, sans aucune circulation, on en a profité pour faite une longue séance photo (et vidéo).

On a re-gravi les monts d'or avant de filer sur les quais de Saône. Au moment de mettre le gros plateau, j'ai découvert l'un des inconvénients des dérailleurs électriques : je n'avais plus de batterie et n'ai pas pu passer le gros plateau. Je suis rentré sur le petit plateau sans que ça ne pose de soucis particulier.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire