mercredi 10 décembre 2014

Trempé et gelé, c'est aussi ça le vélo

Ce mercredi après-midi, la météo n'incitait pas à sortir une roue de vélo sur le goudron. Il y avait une pluie froide, 5° au thermomètre "fixe" (0° en température ressentie en roulant), mais ça n'a pas pour autant découragé 25 enfants qui sont venus participer à l'entraînement habituel du mercredi.

Les 6 absents, qui ont préféré rester au chaud chez eux, n'ont pas loupé grand chose. J'avoue que moi-même, si je n'avais pas été dans l'encadrement, je ne serais pas sorti de chez moi ... du moins pas sur un vélo. J'adore le vélo, mais pas au point d'en faire sous n'importe quel temps : la pluie ne me dérange pas sauf quand elle est froide. Je préfère ne pas rester trop longtemps dessous.

Parti (en retard) sous un petit crachin de chez moi, j'ai rejoint Olivier et Paulin à notre lieu de rendez-vous habituel. Le père de Paulin nous a également accompagné quelques centaines de mètres, il s'est arrêté pour remettre en place sa tenue ... on a levé le pied en l'attendant, mais il ne nous a pas rattrapés. En arrivant au club après seulement 30 minutes, j'avais déjà les jambes trempées. Par 5°, la tenue ne sèche pas et l'humidité aide le froid à pénétrer les couches de vêtements.


Pour éviter que les enfants ne tombent malades et pour éviter de les dégoûter du vélo, on a gardé tout le monde au chaud. Le groupe que j'encadre à commencé par une séance de gainage que j'ai effectué avec eux. J'ai l'habitude de faire certains exercices de gainage, mon corps s'y habitue et s'est renforcé, mais les exercices faits en leur compagnie étaient différents de ceux que j'effectue seul. J'ai donc pu renforcer des parties de mon corps que je délaisse.

Après le gainage, on a eu le droit à un cours sur l'échauffement en cyclocross. Sébastien (le co-entraîneur du club avec Mickaël Buffaz) a pris les choses en main : diffusion d'un powerpoint illustré, démonstration de certains gestes techniques. Il a su garder l'attention de tout le monde, notamment en utilisant des tours de tables sur des questions simples ("qui utilise des pneus ? qui utilise des boyaux ?"), le temps a défilé sans qu'on s'en rende compte. Je crois que les professeurs scolaires de ces enfants rêveraient d'avoir une telle attention de la part de l'ensemble de leurs élèves.

Alors que les autres groupes avaient un troisième atelier axé sur le renforcement musculaire, notre groupe est parti rouler dans le parc de la Feyssine. En cyclocross, sur des chemins, on ressent moins le froid et l'humidité. Le goudron nous renvoie de l'eau sur les jambes, ce qui n'est pas le cas des chemins en boue, on est donc moins trempé ... mais plus sales. J'avoue que j'aurais préféré rester au chaud et faire du renforcement musculaire, mon cuissard et mes gants étant encore humides, mais l'ensemble des enfants préférait rouler. Christophe, l'autre éducateur qui encadre le groupe, s'est mis en tête et a animé la sortie tandis que je me suis mis à l'arrière pour m'assurer qu'on n'en perde pas en chemin.

On a passé une heure dans le parc, utilisant tantôt les pelouses et tantôt les zones arborées. Christophe a animé des duels sur un parcours d'une minute, qu'on a effectué 3 ou 4 fois. Je me rends compte que les duels ou les relais sont assez intéressants à faire : ils apportent un côté physique et ludique tout en développant à la fois l'esprit d'équipe et l'esprit de compétition. Avec un seul exercice, on peut ainsi effectuer un entraînement sur plusieurs plans.

Une fois l'entraînement terminé, j'ai regagné mon domicile en compagnie d'Olivier. l'entraînement ayant fini pus tôt que d'habitude, je n'ai pas eu besoin d'utiliser mes petites lampes : il faisait encore jour. J'ai été content de retrouver la chaleur de mon domicile puis celle d'une bonne douche chaude.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire