dimanche 5 avril 2015

Sortie accompagnée

La fin de matinée de ce dimanche a été consacrée au vélo, avec une sortie de deux heures. J'ai eu 3 compagnons aujourd'hui : un grand ciel bleu, un grand vent froid du nord et Benjamin. Si le bleu azur et Eole sont des compagnons habituels, Benjamin effectuait sa première sortie en ma compagnie.


J'ai commencé par 20 minutes d'échauffement pour rejoindre Benjamin. En passant au pied de l'église de Saint Cyr quelques minutes avant le début de la messe, alors que les cloches tintaient à m'en exploser les tympans, j'ai repensé à une phrase lue dans les ouvrages d'Eric Fottorino : "le dimanche, c'est le jour du coureur". Mais vu le nombre de piétons et d'automobilistes en chemin vers l'église, il semblerait que le Seigneur rassemble mieux son troupeau que certaines fédérations sportives.


On a fait connaissance sur le vélo, en discutant sur de petites routes au calme et relativement à l'abri du vent. Des routes où il était facile de discuter sans danger, sans gêner personne et sans se faire embêter. On n'a malheureusement pas pu totalement échapper au vent de travers ou de face : on s'est retrouvé sur des routes étroites bordées de champs, dignes des Flandres. Le vent y a joué avec nous, comme la houle glissant doucement mais avec force sur la coque d'un navire.


On a est rentré avec le vent dans le dos. J'ai voulu tenter de retrouver une route que j'avais empruntée il y a 10 ans lors de mes débuts : après quelques centaines de mètres sur un véritable billard, nous avons fini sur un chemin caillouteux. Au bout de chemin, alors qu'il se dégradait de plus en plus et que j'hésitais à faire demi-tour, le goudron est ré-apparu.


On est rentré par les quais de Saône. Poussés par le vent, on a roulé à vive allure avec une facilité déconcertante. Le seul inconvénient c'est que la route y est très large mais qu'elle est plus fréquentée par les automobiles, donc il est plus compliqué de se mettre à deux de front pour discuter. Ca m'a fait une quarantaine de kilomètres, ce qui était suffisant car demain j'ai prévu de me rendre au Prix de Villette sur Ain.

Consultez notre parcours.

2 commentaires: