jeudi 19 juillet 2007

Les cyclistes qui m'ont marqués - partie 2

Laurent JALABERT, maillot à poidsLaurent JALABERT ("Jaja", "le panda") : il a eu une carrière complète ! Je l'ai découvert assez tard : à cause de l'affaire Festina il n'est revenu sur le tour de France qu'en 2000. C'est à ce moment là que j'ai réellement pris conscience que ce mec avait une carrière exceptionnelle : tout d'abord il fut un sprinteur redoutable (2 maillots verts du tour de France, vainqueur du classement du meilleur sprinteur sur chacun des 3 grands tours, et de nombreuses victoires sur des courses annexes), puis coureur complet (vainqueur du tour d'Espagne, 4ème du tour d'Italie et du tour de France) il s'est transformé en bon grimpeur (2 maillots à poids de meilleur grimpeur du tour de France). Il a terminé 4 années numéro 1 mondial et à été champion du monde du Contre-La-Montre. Un palmarès vraiment exceptionnel, qu'aucun français n'avait eu depuis de nombreuses années !

Jacky DURAND à l'attaqueJacky DURAND : comme Stéphane HEULOT et Thierry BOURGUIGNON (lire la partie 1), Jacky était un baroudeur insatiable. Il se lançait jour après jour, étape après étape, dans de longues échappées qui allaient rarement au bout, mais il avait le mérite de tenter d'attaquer et d'y croire jusqu'au bout, même quand sa tentative semblait vouée à l'échec ! Outre les étapes du tour de France, il était spécialiste de la classique Paris-Tours, sur les routes de laquelle il était toujours échappé !


Lance ARMSTRONG maillot jauneLance ARMSTRONG : on l'aime ou on ne l'aime pas, mais il est une chose qu'on ne peut pas lui enlever c'est sa préparation et sa méticulosité. Cet homme était capable de faire 30 fois une montée clé du tour de France (la montée de l'alpe d'huez en 2005), afin de la connaître par cœur, de savoir exactement à quel moment prendre son bidon et quelle trajectoire emprunter afin d'être le plus rapide ! Quel homme est capable de réaliser 30 fois un effort identique afin d'être certain d'être parfait le jour J ? Beaucoup lui ont reproché de ne vivre "que pour le tour" … mais Richard VIRENQUE ne faisait-il pas exactement la même chose ? Et il ne faut pas oublier qu'avant sa maladie, il a été, en 1993, le plus jeune champion du monde de l'histoire, qu'il a gagné de grandes classiques (la Flèche Wallonne et la Classica san Sebastian entre autres) … ainsi que des courses par étapes : le Dauphiné libéré, le tour de suisse, … Il est vrai que sa carrière est entachée par les affaires de dopage, mais ses rivaux de l'époque (Ullrich et Beloki) utilisaient eux aussi des produits prohibés alors …

Jan KIRSIPUU gagne une étape du tour de france, au sprintJan KIRSIPUU : c'est un grand sprinteur que j'admire beaucoup. Il n'est pas très connu et à vécu généralement dans l'ombre de ZABEL et de CIPPOLINI (les 2 grands sprinteurs de l'époque). C'est un pur sprinteur, incapable de passer les bosses (il n'a pas terminé un seul des 12 tours de France auxquels il a participé). Il possède à son palmarès plus de 100 victoires, pas toutes de premier plan certes. Je ne sais pas pourquoi, mais ce coureur m'a toujours paru très sympathique ! Sa dernière victoire sur le tour de France, en 2004, avait été un grand moment de sport : il s'était glissé dans une échappée sur les routes bretonnes, avait été attaqué de toutes part par ses compagnons d'échappée mais avait réussi à tout maintenir groupé pour enfin, après des efforts très durs, gagner au sprint l'étape !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire