vendredi 13 juin 2008

Mon encadrement en cyclisme

Un cycliste seul n'est rien : il faut forcément qu'il soit entouré par un staff ! L'encadrement des champions est souvent mis en lumière : Directeurs Sportifs, Mécaniciens, Médecins, Masseurs, Kinésithérapeutes, ... tous sont mis en avant à un moment ou à un autre au cours des reportages télévisés.

Je n'ai pas le droit à tout cet encadrement mais j'ai tout de même des personnes pour m'entourer, et je tiens ici à leur rendre hommage pour leurs actions ! Je vais donc vous les présenter brièvement.

Alain : le père de Julien est véritablement un homme clé lors des courses ! C'est lui qui conduit la camionnette avec le matériel, qui nous passe les bidons au cours de la course, nous informe des écarts avec les différents groupes, ... Je tiens à le remercier car passer des bidons à des coureurs lancés à pleine vitesse au milieu du peloton n'est pas facile, et qu'il est toujours sur le bord de la route à nous tendre les bidons même lorsqu'il pleut !

Josiane et Pauline : la mère et la soeur de Julien sont souvent sur le bord des courses à nous encourager ! Leurs cris d'accompagnement font toujours plaisir : on se sent soutenus, ça nous motive et ça donne un point de repère !

Aurore : la femme de David est présente sur toutes les courses pour encourager son mari et l'équipe ! Comme Alain elle tend des bidons et nous crie des encouragements. Elle est également la photographe officielle du club.

"Coach" Nicole : officiellement c'est la trésorière du club ... mais réellement elle est bien plus que ça ! Elle mérite un article à elle seule pour louer ses talents : elle passe les bidons, elle donne les consignes de course, elle encourage, elle donne les conseils, elle indique ce qui ne va pas et ce qui va, elle organise le stage en Espagne, elle donne les pistes d'entraînements, elle fait les massages, elle sert de confidente ... De plus, dans le milieu cycliste elle connaît tout le monde et tout le monde la connaît !

Véronique (et Erinne et Ambre) : la fille et les petites filles de Nicole viennent régulièrement sur les courses nous encourager. Leurs voix ne sont pas très puissantes alors on ne les entend pas beaucoup ... mais c'est toujours sympa de les voir sur le bord de la route ! J'aime bien avoir des visages familiers, ça m'aide à me sentier moins seul quand je suis lâché par le peloton !

Patrick J : le président du club est également journaliste pour "Le Progrès", dans lequel il annonce les résultats des clubs cyclistes ! Il vient souvent sur les courses faire des photos et récupérer les classements, et en profite pour nous glisser quelques encouragements et conseils. Il a toujours un chronomètre à la main pour mesurer les écarts entre les groupes.

Mes coéquipiers : que ferais-je sans eux ? Julien est mon partenaire d'entraînement : je dois faire 80% de mes sorties avec lui, il me remonte le moral quand ça ne va pas et me motive quand je n'ai pas l'envie. David est également un coéquipier avec qui je roule souvent en course comme à l'entraînement. Les autres comme Alain K, Sébastien, Fabrice, Lionel, Hubert, Christophe (...) sont également une précieuse aide sur les courses : ils sont présent à l'échauffement, me donnent des conseils tant que je suis dans le peloton et m'encouragent quand je me fais prendre un tour. Merci les gars !

Enfin, pour terminer, il y a le public le long de la route qui me regarde souvent passer avec étonnement "Mais pourquoi grimace-t-il à ce point, alors qu'il est tout seul et qu'il va moins vite que les autres ? Pourquoi continue-t-il alors que tout est perdu ?" ... mais qui a souvent des mots sympa envers moi pour me montrer qu'ils apprécient mon abnégation face à la défaite !

Je tiens vraiment à remercier toutes ces personnes qui comptent beaucoup pour moi, même si je ne l'exprime pas souvent.

Certains d'entre-vous ont du remarquer que je n'ai jamais fait mention de mon entraîneur : c'est tout simplement que je n'en ai plus depuis le mois de janvier ! Il est resté au sol suite à une chute en janvier, et on ne l'a plus revu ... depuis je me débrouille un peu comme je peux : je prends mes carnets de notes sur ce qu'il m'avait dit de faire les années passées, j'écoute les conseils de mes coéquipiers et de Nicole.

Vous pouvez remarquer qu'il n'est pas fait mention de ma famille : tout simplement parce qu'elle ne vient pas m'encourager sur les courses ... mon père et mes soeurs sont venus pour ma toute première course (il y a 3 ans), mon père est revenu pour ma seconde course, et depuis personne n'est jamais revenu !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire