vendredi 20 février 2009

Sorties du vendredi 20

Ce matin mon pouls a continué sa descente : mon coeur ne battait plus que 63 fois chaque minute.

Le matin on est parti rouler dans les bosses pyrénéennes. Je me sentais plutôt bien et n'hésitais pas à passer au relais. Sur le retour je visse (mais pas trop afin de ne pas flinguer mes compagnons de route) à plusieurs moments pour tester les jambes et le coeur : tout réponds parfaitement bien ! Je prends de gros relais sur la fin et termine sur les rotules : il était temps que ça se termine !

L'après-midi, on a fait le même parcours que le premier jour. J'ai fait la majorité du travail en tête : aussi bien sur le plat, dans la montée de Llança que sur le bord de mer je n'ai pas sollicité de relais, je me sentais vraiment fort. Dans la montée de Cadaquès, Manu accélère au pied et prends une centaine de mètres. Je fais l'effort et reviens dans sa roue assez facilement. Me sentant bien je prends la tête et accélère tout doucement le rythme ... j'augmente ma vitesse au fil du temps, et file seul vers le rond point marquant la fin de la difficulté. Une fois seul, je me force à garder un gros rythme afin de me tester réellement : je ne relâche mon effort qu'en haut ! Je suis fier de moi, car en d'autres temps j'aurais relâché mon effort et aurait temporisé en surveillant que personne ne me revienne dessus. En bas de la descente je teste une nouvelle fois mes jambes en effectuant 2 kilomètres à bloc, les mains en bas du guidon : les jambes ne répondent pas trop mal, mais pas aussi bien que ce que j'espérais. J'ai du mal à accélérer fortement, je suis encore diesel ...


Consultez le parcours

Aucun commentaire:

Publier un commentaire