dimanche 2 août 2009

Prix de St Trivier de Courtes : à contre temps

Pour le prix de St Trivier de Courtes, la météo annoncée n'était pas favorable à la pratique du cyclisme : fort vent, pluie par averses orageuses ... finalement nous avons certes eu du vent mais n'avons pas vu la moindre goutte de pluie ! Le parcours était complètement sec donc n'était pas du tout dangereux.

Je prends un mauvais départ à cause du type devant moi qui ne réussit pas à enclencher sa cale, mais remonte vite me placer. Poussé par un vent favorable, le peloton roule très vite et les attaques fusent de toutes parts mais personne ne réussit à sortir en raison de la vitesse imprimée et de la fraicheur physique de tout le monde ! Dans la première montée de la bosse, une première échappée se dessine en plusieurs vagues : 3 coureurs sortent, 3 autres coureurs les rejoignent à l'avant de la course, puis ... jusqu'à composer une échappée sérieuse de 13 coureurs ! Je me dis alors que ce n'est que le début de la course et que le peloton va les reprendre un peu plus loin, donc je ne m'affole pas.

Dans le second tour, je constate que le peloton roule à bonne allure mais ne semble pas vraiment déterminé à rentrer sur l'échappée des 13 ... je commence à comprendre que cette année, à cause du vent, il est fort probable que des échappées vont se dessiner tout au long de la course et qu'elles iront au bout ! Je me place à l'avant du paquet et je participe à plusieurs échappées mais à chaque fois on se fait reprendre au bout de quelques kilomètres ! Je reste bien placé dans le peloton afin de pouvoir participer aux échappées mais du coup je prends beaucoup de vent ...

Dans le 3ème tour j'éprouve le besoin de souffler donc ne participe pas à la seule échappée qui se forme ... et qui réussit à sortir avec 9 coureurs à son bord ! La seconde échappée vient de sortir, sans moi ! Rageant. Dans le 4ème tour, tout le monde se regarde, des coureurs tentent de sortir, j'accompagne seulement les groupes qui commencent à devenir nombreux (5 coureurs minimum) afin de ne pas disperser inutilement mon énergie.

Le 5ème tour est une copie du 3ème : je participe aux échappées jusqu'au pied de la bosse, que j'entame mal placé et dans laquelle je me fais retarder par une chute ... pendant que 9 coureurs profitent de cette partie difficile pour se faire la belle, sans moi une nouvelle fois ! Cette échappée met du temps à se construire et ne réussira jamais à prendre beaucoup d'avance, mais résistera jusqu'au bout à un peloton qui est désormais complètement désorganisé notamment car sur les 30 coureurs à l'avant toutes les équipes sont représentées.

Dans le début du 6ème tour, je suis de nouveau très actif car l'échappée est à quelques encablures devant moi, et que j'ai vraiment envie d'y prendre place ... mais impossible de leur revenir dessus ! Je coupe mon effort et me replace dans les roues en décidant d'attendre le sprint final, en sachant parfaitement qu'il ne comptera pour rien ! Je reste en queue du maigre peloton, jusqu'à la bosse du dernier tour que je choisis d'aborder bien placé, au cas-ou une dernière échappée voudrait s'y dessiner en profitant du fait que tout le monde se regarde en vue du sprint.

Dans la dernière ligne droite je me fais remonter car une seule équipe (le VC San Claudien) sacrifie 2 coureurs fatigués pour travailler en tête, donc que la vitesse n'est pas très élevée pour un sprint tel que celui-ci ! Je me fais enfermer, mais réussit à m'extraire à 250m de la ligne afin de lancer un sprint magistral : mon accélération est telle que seul un coureur réussit à prendre ma roue, mais il est trop fatigué pour me disputer le gain du sprint du peloton. Mon sprint est vraiment superbe, parfaitement mené ... mais il y avait déjà 30 coureurs d'arrivés !

Voici les données de la course :
tour 1 : 13'36" (39,65 km/h), 161bpm moy, 184bpm max
tour 2 : 13'42" (39,47 km/h), 164bpm moy, 182bpm max
tour 3 : 13'41" (39,47 km/h), 157bpm moy, 176bpm max
tour 4 : 14'01" (38,53 km/h), 161bpm moy, 180bpm max
tour 5 : 13'52" (38,93 km/h), 155bpm moy, 176bpm max
tour 6 : 14'04" (38,38 km/h), 162bpm moy, 177bpm max
tour 7 : 14'15" (37,89 km/h), 156bpm moy, 187bpm max
On voit bien que les tours où les échappées sont parties (1er, 3ème et 5ème) sont les plus rapides, mais que ma fréquence cardiaque y est moins élevée que sur les tours plus lents au cours desquels je participais aux échappées ! Ces données cardiaques et chronométriques permettent bien de voir que j'ai couru à contre temps, car normalement les tours les plus rapides auraient du correspondre aux tours les plus élevés pour le coeur.

Je suis déçu d'avoir couru à contretemps et d'avoir loupé les 3 échappées. Remporter le sprint du peloton n'est qu'une maigre consolation, car un sprint pour le gain de la 31ème place n'a aucune saveur ...

Consultez le parcours. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire