samedi 20 mars 2010

Monts d'Or avec Rémy

Après une matinée passée à transporter des cartons, je suis allé rouler l'après-midi en compagnie de Rémy Triboulet. Le vent du sud soufflait modérément, et le ciel gris déversait de temps en temps des gouttes venant humidifier nos vêtements.

On a remonté les quais de Saône à vive allure. Quand je dis "on a", je devrais plutôt dire "Rémy a", car c'est lui qui a mené tout du long, le compteur oscillant entre 40km/h (quand il réglait en roulant son dérailleur dans un faux plat montant) et 50km/h. Je me suis accroché dans sa roue en tournant les jambes à 100 tr/min, mais j'étais incapable de lui prendre des relais.

Après Anse, avec le vent de travers, la vitesse a faibli : mon compteur indiquait "seulement" 35km/h en moyenne, ce qui m'a permis de récupérer. On a alors attaqué la montée sur Dommartin via un petit mur de 250m à 13% : j'étais bien au début, moins bien sur les derniers mètres car j'avais mis un braquet un peu trop gros. On a continué notre ascension jusqu'au Mont Verdun, via Limonest, en discutant à un bon train.

Dans les derniers mètres de la montée, Rémy a fait un faux mouvement, son pied droit est venu taper contre sa jante et ses rayons de la roue arrière. La roue ayant pris un sérieux coup et étant abimée, nous avons été contraint d'effectuer les 10km de descente jusque chez moi à 25km/h ...

Je suis content de la sortie : j'en ai bavé au début, peinant à rester dans la roue, puis me suis senti de mieux en mieux. J'ai un bon coup de pédale, c'est encourageant.

Consultez le parcours. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire