lundi 26 juillet 2010

Chasse aux cols du beaujolais

Hier je suis allé effectuer une chasse aux cols dans les monts du Beaujolais en compagnie de Rémy. Je suis allé chez lui en voiture afin de pouvoir augmenter notre rayon d'action en écourtant de 60km (30 aller + 30 retour) la sortie par rapport à la même ballade au départ de chez moi.

 On s'est échauffé pendant 15 kilomètres, vent de face ou de travers, jusqu'à Vaux en Beaujolais. Et nous voilà parti dans une chasse effrénée nous conduisant à franchir 11 cols :
- Col de la Croix Montmain (737m)
- Col de Pierre Plate (593m)
- Col de la Croix Rosier (721m)
- Col de la Croix Marchampt (687m)
- Col de la Casse Froide (739m)
- Col de Patoux (910m)
- Col de Champ Juin (731m)
- Col de Crie (624m)
- Col de la Serve (708m)
- Col du Fut d'Avenas (743m)
- Col du Truges (480m)

Au début de la sortie, le soleil était radieux et nous avions trop chaud, mais petit à petit la luminosité à baissée et en fin de sortie nous avons senti quelques gouttes éparses. Au niveau des paysages c'était super : nous passions d'une forêt de pins (avec les odeurs de sève) à un champ de maïs, d'une vallée encaissée où broutent des vaches dans une prairie traversée par un ruisseau à une forêt d'arbres très feuillus, ... ces paysages diversifiés étaient un plaisir pour les yeux, dommage que la luminosité ait fait faux bond !

Vue depuis le col de la croix rosier

Du point de vue sportif, la sortie a été rude : 11 cols à franchir en 104km ! Bien sur, ce ne sont pas les plus durs des cols alpins ou pyrénéens mais il faut tout de même les grimper ! Les changements incessants de rythme provoqués par ces courtes montées et courtes descentes (dans lesquelles il est impossible de récupérer car trop roulantes) m'ont progressivement épuisées. Rémy m'a fait passer par des petites routes sans aucune circulation, mais avec des pentes atteignant régulièrement les 15 à 20% sur une centaine de mètres. J'ai régulièrement roulé sur la réserve car ne connaissant pas les routes, je ne  savais pas la difficulté du prochain mur et n'avais pas envie de me retrouver planté au milieu de la route. J'ai fini la sortie fatigué mais sans jamais me désunir.

Du point de vue touristique, outre les paysages, nous avons fait un détour par la source du Mont Saint Rigaud : selon la légende cette source permet de soigner les articulations (rhumatismes, arthroses, ...) et permet aux femmes de tomber plus facilement enceinte. Assoiffés, nous y avons rempli nos bidons ... pour nous désaltérer, car aucun de nous deux ne risque de tomber enceinte ! Il est à noter que ce mont est le point culminant du département du Rhône.

Source du Mont Saint Rigaud

Enfin, en fin de sortie, nous sommes rentrés par les quais de Saône. Faire un peu de plat en tournant les jambes m'a fait du bien et m'a permis de prendre quelques photos originales ! J'ai profité de la fin de sortie pour me dérouiller les jambes en faisant un peu d'hypervélocité : à 150rpm mon bassin ne bougeait pas, preuve que je n'ai rien perdu de ma vélocité ces derniers mois.

Me voici en pleine traversée de la saone en vélo !


1 commentaire: