jeudi 29 juillet 2010

Cyclist versus wild (2)

champs de mais

Aujourd'hui j'ai effectué une nouvelle sortie sur des petites routes tranquilles. Cette fois le cadre géographique était la plaine de l'Azergues : les routes ne serpentaient pas comme mardi mais étaient complètement rectilignes, en revanche les champs de maïs et de pommes de terre étaient très similaires.

ombre dans mais

J'ai une nouvelle fois rencontré de très près la faune :
- un écureuil à surgi d'un champ de maïs et à traversé la route une trentaine de mètre devant moi pendant que je faisais des photos (il a été trop rapide, je n'ai pas eu le temps de le photographier)
- un lapin a tenté de se suicider en se jetant sous mes roues alors que j'étais lancé à plus de 40km/h. Je l'ai vu au dernier moment et ai eu le réflexe de sauter par dessus, ma roue arrière l'a quand même effleuré mais sans conséquence ni pour lui ni pour moi
- j'ai vu un autre lapin traverser tout un pré pour aller se cacher dans son terrier (pas de photo non plus car je n'avais pas mon appareil en main à ce moment)

J'ai effectué toute la première partie vent de face, jusqu'à Ambérieux d'Azergues, en tournant les jambes tranquillement. J'ai effectué quelques courts sprints de 10 secondes afin de me dégourdir les jambes. Une fois vent dans le dos, j'ai effectué un joli numéro : j'ai enroulé du braquet sans me poser de questions, le coeur aux alentours de 170bpm ... les cuisses me brulaient un peu au début puis à la fin, mais globalement ça s'est bien passé !

J'ai ensuite effectué un retour au calme un peu particulier. Disons que le retour au calme se passait bien, le coeur redescendait rapidement jusqu'à ce que je rattrape un bus : ni une ni deux mon instinct de compétiteur a surgi et je suis parti dans une bataille pour tester le plus longtemps possible dans son aspiration ! Un retour au calme à 55km/h et 180bpm, ce n'est pas vraiment un retour au calme mais bon ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire