samedi 21 avril 2012

Premiers tours de roue en Sardaigne

Après une longue nuit blanche en voiture (il m'est impossible de dormir quand je suis en voiture : j'ai besoin de calme, d'un noir total et d'une position allongée), après une traversée interminable en ferry (8h au cours desquelles j'ai pu dormir deux ou trois heures, mais j'étais souvent réveillé par les secousses de la houle et les bruits de vomissement de certains passagers ayant mal au coeur) ... on a fini par arriver en Sardaigne. Je suis épuisé mais content d'être là.

Je loge dans un hôtel splendide, où le personnel est au petits-soins pour nous : ils font l'effort de parler français, sont très prévenants et conciliants ... j'avais laissé un message en anglais sur leur page facebook (sans préciser que je venais) afin de leur demander s'il y avait du wifi, ils m'avaient répondu en français et m'avaient dit "à samedi", ce qui m'avait très agréablement surpris.


Après avoir récupéré nos dossards et nos puces de chronométrage, Florian et moi-même nous sommes parti rouler quelques kilomètres afin de reconnaitre les 5 premiers et les 5 derniers kilomètres de l'étape de demain.

Au début, je sentais que j'avais les muscles qui étaient déplacés : le trajet assis en voiture et la mauvaise position allongée dans le ferry ont du perturber mes muscles. Tout est rentré dans l'ordre au bout de quelques kilomètres. J'ai fait un déblocage traditionnel (2 sprints en hypervélocité) et on est rentré à l'hôtel. Le paysage était d'une beauté incroyable, j'ai regretté de ne rien avoir pris pou faire des photos. Sur la vidéo on voit un temps gris, mais quand on est parti rouler le ciel était complètement dégagé et le ciel était d'un bleu très pur sans nuages.

Demain, le parcours est une succession de petites bosses sur un parcours très exposé au vent. Dans la région, il n'y a pas un mètre de plat : on passe de crique en crique en passant des bosses relativement roulantes de 2/3km. Avec le vent, je pense que ça va rouler très vite et que le peloton va exploser rapidement en petits groupes. Il faudra absolument être bien placé dès le départ car ça risque fort de partir d'entrée dans la première bosse 1km après le déclenchement du chronomètre.

Consultez le détail de notre sortie.

Vous pouvez consulter ici l'ensemble des articles consacrés au Tour de Sardaigne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire