lundi 28 mai 2012

Sortie lyonnaise

Lundi matin j'ai effectué un décrassage en compagnie de Julien. Ayant une commande de matériel à récupérer dans le locaux de bikeo, nous avons changé nos habitudes et nous nous sommes aventurés dans le centre-ville de Lyon.

Les quais de Saône étant plein de travaux sur la berge que nous empruntons habituellement, nous avons changé nos habitudes et avons utilisé la route présente sur l'autre rive. Ca nous a permis de passer devant un radar de feu rouge, qu'on a tenté de déclencher ... sans succès ! Je ne sais pas comment ces appareils fonctionnent, mais visiblement ils ne détectent pas les vélos (du moins pas ceux en carbone).

Après avoir navigué dans les rues de lyon, à devoir jongler entre sens interdit et voies de bus, passages piétons et feux rouges, pistes cyclables et carrefours dangereux ... on a fini par rejoindre Alexandre de Bikeo. Il m'a fourni le contenu de ma commande : 2 pneus et 4 chambres à air, ainsi que quelques goodies.

J'ai tout mis dans mes poches arrière ... avec les pneus qui dépassaient et les emballages des chambres à air bien visible, les cyclistes qu'on a doublé ont du me prendre pour un taré. La majorité des cyclistes partent s'entraîner avec une chambre à air et une pompe ... rarement avec plusieurs pneus et 4 chambres à air ! Je pense qu'il y en a plusieurs qui ont du se demander de quelle planète je venais.

Avant de rentrer directement, on a fait un petit tour par le centre-ville. Les rues étaient assez calme : en pleine journée d'un jour férié travaillé, il y avait peu de circulation automobile et pas trop de piétons. J'ai pu rigoler avec une délégation de touristes suisses, qui descendaient de leur car et traversaient sagement au passage piéton ... ça m'a rappelé l'école primaire, et j'ai joué le rôle de la maitresse en leur criant "Allez les enfants, en rang deux par deux, on se tient la main ... et je ne veux pas entendre de bruit dans les couloirs !". Un peu surpris par mes paroles, il y en a un paquet qui m'ont regardé de travers ... visiblement, les retraités suisse n'ont pas d'humour !

On est rentré à un bon rythme. Pour un décrassage au lendemain de la course de st clair de la tour, c'était un peu trop soutenu ... mais sur une heure de sortie, ça s'est passé sans soucis.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire