mardi 23 octobre 2012

Mes aveux : j'ai cotoyé de près Ferrari !

J'ai des aveux à vous faire : j'ai côtoyé de près Ferrari ! Je préfère tout avouer publiquement, quitte à briser mon image de cycliste irréprochable. Je préfère vous en parler de moi-même, en espérant que vous me pardonnerez et que ma suspension sera clémente, plutôt que vous appreniez tout par la presse le jour où l'AFLD se penchera sur mon cas. Comme les pros, je n'ai jamais fait l'objet d'un contrôle positif, pourtant j'ai sensiblement amélioré mes performances.

Comment j'en suis venu la ?
A l'époque, j'étais étudiant. Comme tout le monde, je rêvais de devenir riche et célèbre sans rien avoir à faire. Certains s'enferment dans un appart devant des caméras, d'autres font des photos de nu, (ou les 2 en même temps). J'ai pour ma part choisi une autre voie : m'investir physiquement et humainement dans la compétition. C'est la que tout a commencé ...

La rencontre
Alors que j'étais dans le Gers pour une compétition internationale, je l'ai rencontré. Une foule se massait en continu autour de son stand. Les gens n'avaient d'yeux que ce stand. Il faut dire que c'était le seul grand nom présent tout le week-end sur cette compétition.

L'amélioration de mes performances
J'ai bénéficié de conseils avisés, qui m'ont permis d'améliorer mes performances. Je peux vous garantir qu'avec les bons outils et les bons conseils, on gagne un temps considérable. A l'entraînement d'abord, puis en compétition. Je ne vous révèlerai pas ce que j'y ai appris, car ça ne sert pas dans la vie de tous les jours.

Et maintenant ?
J'ai cessé toute collaboration avec Ferrari. J'aimerai de nouveau renouer le contact, mais mes finances ne me le permettent pas actuellement. Ses produits sont trop cher pour moi.


-- Les précisions :
- je parle de Ferrari, la marque de voiture et non le docteur
- je n'ai jamais eu de contrôle anti-dopage positif, car je ne me suis jamais dopé (et n'ai jamais eu de contrôle non plus)
- j'ai amélioré mes performances ... dans le domaine du changement de roues (moins de 4" pour changer une roue, qui dit mieux ?)
- j'avoue avoir oeuvré dans le domaine de la compétition automobile, avant le cyclisme
- je me moque d'être célèbre, je suis très bien dans l'ombre ("pour vivre heureux, vivons cachés")

En prime, je vous livre une photo, pistolet à air comprimé en main :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire