lundi 11 février 2013

VTT puis route, en avant toute !

Aujourd'hui, nous avons effectué un entraînement bi-quotidien, en alternant une sortie VTT le matin puis une sortie route l'après-midi. Pour la première fois depuis mon arrivée à Majorque vendredi midi, on a eu un temps gris et des averses de pluie.

Je ne fais jamais de VTT, donc j'ai mis beaucoup de temps avant de me sentir à l'aise sur les petits chemins techniques des montagnes de la région. Par moments, le chemin était très étroit, les branches nous fouettaient les jambes et tapaient dans les roues. Piloter la-bas réclamait énormément de précision, notamment dans la montée des pierriers. Je peux vous dire que j'ai buté un paquet de fois sur des pierres en pleine montée, ce qui me forçait à mettre pied à terre et à finir la butte en poussant le vélo. Au fil des kilomètres, j'ai pris de l'assurance et j'ai gagné en précision. En tout cas, cette sortie VTT a été une bonne opportunité pour changer mes habitudes, varier l'entraînement, et surtout pour travailler mon agilité.


L'après-midi, on est parti rouler sur la route. Avec des vélos de route, bien entendu. On a tracé un parcours autour de l'hôtel, en évitant de trop nous éloigner au cas-où la pluie reprendrait de manière forte. On a eu de la chance, on a roulé 2h pile entre 2 averses : les routes étaient humides, mais il n'a pas plu pendant notre entraînement. Il a plu juste avant, pendant qu'on récupérait et réglait les vélos, et juste après pendant qu'on se changeait.

La sortie a été expéditive : 63km en 2h00. On s'est pris de beaux relais, c'était équilibré, même si j'avais un peu de mal à passer les talus. Cardiaquement ça allait, musculairement ça allait ... en revanche, les douleurs aux genoux se sont réveillées : c'était le 6ème vélo différent que j'utilisais en seulement 4 jours. Et à chaque fois, les réglages étaient différents. Il y a eu une journée où le mécano a mal compris la hauteur de selle que je lui demandais et me l'a réglée à 77 au lieu de 74, et une autre journée où il ne restait qu'un cadre XL alors que j'utilise habituellement un cadre M ou M/L. J'ai donc évité de rouler en force, et me suis appliqué à maintenir une cadence de pédalage élevée même vent de face.

Mon séjour à Majorque se termine, j'ai une dernière conférence ce soir et je rentrerai demain matin. J'aurai effectué un peu plus de 230km dans des conditions climatiques bien plus favorables qu'en France, et surtout dans des paysages très sympathiques. Un grand merci à la société Merida qui m'a fourni un vélo chaque jour, aussi bien route que VTT, avec des équipements haut de gamme (j'ai notamment pu tester les dérailleurs Di2), et aux mécanos de l'équipe Lampre-Merida qui prenaient soin de régler le vélo et d'y installer mes pédales.


Consultez les détails de notre sortie route.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire