dimanche 31 mars 2013

Sortie qualitative

En début d'après-midi, j'ai effectué une courte sortie entre la fin des averses de pluie et le début de la retransmission télévisée du Tour des Flandres. J'ai eu le droit à quelques beaux rayons de soleil, de petits morceaux de ciel bleu, une route à peu près sèche et ... un petit vent très frais.

J'ai débuté ma sortie sur des routes bosselées mais relativement abritées du vent. Après un court échauffement, et constatant que le vent perturbait ma progression, j'ai eu une soudaine envie de faire du fractionné. De me péter le coeur dans chaque talus vent de face. Mon kiné me fait faire du fractionné sur tapis et stepper elliptique, j'ai donc reproduit le même schéma sur 2 roues. J'ai tutoyé mon maximum cardiaque à plusieurs reprises, ça a été violent. J'ai trouvé ça plus dur qu'en salle. Je n'avais pas du faire grimper mon coeur si haut aussi longtemps depuis le championnat de France Ufolep mi-juillet. Ca a eu le mérite de me décrasser en profondeur les tuyaux sanguins.

Après ce petit exercice en intensité dans des talus, je me suis retrouvé sur de longues lignes droites en faux plat exposées à un vent défavorable. J'ai continué mes séance type kiné : après le fractionné, il me fait systématiquement travailler ma force sur la presse. Faux plat montant vent de face, j'ai donc mis le 52x13 et ai travaille en force. J'ai fait 3 séries de 5 minutes, avec 2 minutes de "repos musculaire" pendant lesquelles je tournais les jambes à plus de 100tr/min.

Une fois ceci terminé, je suis rentré normalement par les quais en profitant de l'aide du vent. Je n'ai pas cherché à en rajouter car demain je participerai à la reconnaissance du parcours des 1000 bosses. Une centaine de kilomètres et un peu moins de 2000m de dénivelé m'attendent, je veux donc en garder sous la pédale afin de pouvoir aller sans encombre au terme de la sortie. Je suis content de ma sortie, j'aime bien faire du travail spécifique et tout s'est bien passé.


Consultez les détails de mon entraînement du jour.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire