mardi 2 avril 2013

Sortie du soir, espoir !

En fin d'après-midi je suis parti rouler pour profiter de la température printanière. Sur les quais de Saône, j'ai retrouvé Rémy puis Julien. Après un court slalom au milieu d'automobilistes hystériques, nous nous sommes enfoncés sur des routes plus clames.

Dès le première bosse, longue de 900m à 7%, j'ai voulu me tester. Je suis parti fort, j'ai accéléré, et j'ai terminé à fond. Les sensations étaient excellentes, j'étais ravi. Mes compagnons ayant suivi le mouvement, nous avons continué à fond quelques kilomètres : la prise de relais était intense, et me replacer dans les roues demandait un effort aussi violent que passer au relais.

Après une phase un peu plus calme, nous avons remis le couvert. J'avais un bon coup de pédale, je prenais les plus gros relais ... mais j'ai coincé à 100m de la pancarte marquant la fin de la zone rapide. Il ne m'a pas maqué grand chose, ce qui m'a frustré. Ca m'a aussi rappelé la fable de La Fontaine sur le lièvre et la tortue : rouler vite ne sert à rien si on est incapable d'atteindre sur la ligne d'arrivée avec les autres.

Une fois cette deuxième phase terminée, nous avons roulé de manière normale en discutant. Les rires ont remplacés les relais, le rythme respiratoire s'est calmé, le rythme cardiaque a baissé et l'acide lactique a progressivement été éliminé. Il y avait peu de circulation, la température était agréable, le soleil se rapprochait tout doucement de la ligne d'horizon. C'était très agréable, on aurait pu y rester des heures. Je suis très satisfait de ma sortie.


Consultez les détails de notre sortie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire