samedi 9 novembre 2013

Sortie club

Cet après-midi, je me suis rendu au siège du club afin de rouler en compagnie de mes équipiers. J'en ai profité pour monter bien avant l'horaire de rendez-vous afin de discuter avec les dirigeants : on a pu discuter des contrats avec nos sponsors, des tenues pour la saison 2014, de l'organisation éventuelle d'une épreuve, ... j'avais pas mal de sujets à aborder.

Quand mes équipiers sont arrivés, on est parti rouler dans l'Ain. Je me suis mis devant avec Sébastien et on a pu discuter de l'organisation possible de l'épreuve : c'est lui qui est à l'origine de ce projet, je voulais en savoir plus sur le sujet. Ca nous a occupé un bon bout de temps : entre le parcours, la sécurité, la réalisation des classements, la communication, la date au calendrier, le budget, les dépenses à prévoir et les recettes prévues, ...

J'ai ensuite laissé ma place à l'avant à Félix et me suis mis en 2ème ligne. J'en ai profité pour faire connaissance avec Thomas, l'un des deux nouveaux arrivants au sein du club. J'ai ensuite glissé d'un cran vers l'arrière pour échanger quelques mots avec Manu. Il y a cinq ans, c'était lui le nouvel arrivant, et j'ai trouvé sympa qu'il soit passé chercher Thomas au moment de rejoindre le club. C'est une sorte de transmission de flambeau, il tente d'apporter aux nouveaux ce qu'on lui a apporté quand il était nouveau.


En fin de sortie, j'ai placé plusieurs accélérations afin de compléter mon profil de puissance. Ce n'était pas spécialement prémédité, d'autant plus que je commençais à avoir mal aux jambes. Pour en revenir à ce profil de puissance, j'ai un certain nombre de données concernant des efforts soutenus sur une vingtaine de minutes (grâce aux contre-la-montre et gentleman) et sur des efforts de 5 à 10 minutes (lors de tests sur des montées qui me tiennent à coeur). En revanche, je n'avais absolument rien pour les efforts de moins de 2 minutes. J'en ai donc profité pour prendre mes premières mesures sur des efforts de quelques secondes, puis d'un peu moins d'une minute. Ces données seront à tester d'autres fois afin de les confirmer.

J'ai ensuite quitté mes équipiers et je suis rentré tranquillement chez moi. Le soleil commençait à se coucher et la température descend vite à ce moment là. J'ai fini en ayant froid aux doigts, preuve que l'automne commence à tirer en direction de l'hiver.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire