mercredi 8 janvier 2014

Entrainement cyclocross

Ce mercredi après-midi, j'ai de nouveau réalisé un entraînement de cyclocross en compagnie des jeunes du Lyon Sprint Evolution. Cette fois, j'ai pu réaliser l'ensemble de l'entraînement avec eux car je disposais d'un vélo de cyclocross. Par 20° et sous un grand soleil, on s'est régalés.

On a commencé par s'échauffer dans le parc de la Feyssine. Le plus gros du programme de cet échauffement a été axé sur la descente/montée de vélo. A répéter un peu plus de 100 fois ce geste, on le perfectionne petit à petit pour gagner en efficacité. C'était un peu comme à l'école maternelle, quand on nous faisait écrire des dizaines de fois une même lettre avant de passer à la suivante. Après ça, on a fait la même chose sur les bunny-up : une centaine de sauts, avec ou sans élan, en levant les 2 roues en même temps ou en levant d'abord légèrement la roue avant ... là encore, à force de répétition, on s'améliore.

En fin de séquence, on nous a fait sauter par dessus un tronc d'arbre couché. 40 centimètres de hauteur. Les premiers l'ont sauté sur le vélo, les suivants l'ont sauté à pieds ... pour ma part j'ai fait un mix entre les deux : j'ai commencé le saut sur le vélo mais je me suis retrouvé à pieds de l'autre côté du tronc. Allongé au sol, après un geste technique d'une grande beauté généralement nommé "soleil". Un geste technique rarement utilisé car il ne fait pas gagner de temps en compétition. Je me suis relevé plein de terre mais sans égratignures.

Après ce travail technique, on a rejoint le circuit de cyclocross tracé autour du vélodrome du parc de la tête d'or. On s'est servi du circuit pour faire du travail en fractionné : à fond sur le circuit (environ 1'30" d'effort) puis deux minutes de récupération pour revenir au point de départ tranquillement avant de refaire un tour à fond ... entre les deux séries de 5 tours, on est allé rouler un quart d'heure dans le parc. Il y avait beaucoup de monde, la douceur des températures a attiré beaucoup de parents avec leurs enfants et un certain nombre de joggeurs.

Après le débriefing de fin de séance, j'ai refait des tours seul sur le circuit. Sans la pression du chronomètre, j'ai refait une dizaine de passages en me concentrant sur les petits gestes parasites : le talon qui sortait un peu lorsque je tournais autour d'un arbre, une trajectoire améliorable, ... c'est fou le temps qu'on peut gagner sur de petits détails ! J'y suis resté jusqu'à ce que mes passages ne puissent plus être améliorés, puis je suis rentré un peu avant la nuit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire