dimanche 2 février 2014

Beaujolais ensoleillé

Ce matin, je suis allé rouler avec Julien dans le Beaujolais. Après la pluie de la veille, rouler au soleil par une température clémente (9°) était franchement agréable.


La séance du jour a été bosselée. Une température aussi douce (pour la saison) est impeccable pour travailler en bosse, car on ne se gèle pas dans les descentes. J'ai profité des nombreuses ascensions pour faire du travail qualitatif : j'ai grimpé les bosses à un bon tempo et je lâchais les chevaux dans les 300 derniers mètres comme si je disputais les points du maillot à pois. Ce type d'effort permet de simuler le comportement d'un peloton qui grimpe généralement au train et accélère à proximité du sommet pour prendre l'avantage en vue de la descente.


On a profité de la vue pendant de nombreux kilomètres. Il aurait été dommage de se priver.


Après plus de 2 heures à rouler sur les routes vallonnées du coin, on a pris les quais de Saône. Pendant 15 kilomètres, on a pris des relais appuyés. Dans les derniers kilomètres, on a tout donné avant de rentrer tranquillement chez nous. 75 kilomètres au compteur, ça semble peu mais pourtant j'ai accompli l'une de mes plus grosses charges de travail depuis le début de l'hiver.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire