vendredi 22 août 2014

Sortie sur le vélo de chrono

Cet après-midi, j'ai descendu le vélo de chrono du grenier afin de le tester avant le contre-la-montre de demain. Ne m'en étant pas servi au printemps, puisque je n'ai pris part à aucune course à étapes, il était rangé depuis près de 10 mois à cet emplacement.


La première mission a été de le ré-équiper : j'avais démonté le support du compteur afin de le fixer sur le vélo de cyclocross l'hiver dernier, et j'avais retiré les pédales afin de les fixer sur mon nouveau vélo arrivé il y a peu. Ayant soigneusement nettoyé le vélo avant de le ranger, j'avais également pris le temps d'huiler la chaine afin qu'elle se conserve en bon état. C'était en fait une mauvaise idée, la poussière est venue se déposer sur la chaine pour lui retirer toute sa flexibilité. J'aurais peut-être du me contenter de la dégraisser et laisser une chaine sèche.


Je vous avoue que sortir un vélo la veille de l'échéance n'est pas la meilleure des idées que j'ai eu. Remarquez, c'est moins pire que de le sortir le jour même. La sortie s'est bien passée, à 27 ans ma croissance est terminée et les réglages de l'année dernière sont toujours impeccables pour cette année. En remontant sur mon vélo, j'ai eu l'impression qu'il était parfaitement taillé pour moi, chaque partie de mon corps tombant pile au bon endroit sur le vélo.


Patrick et Julien sont venus chez moi. J'ai tracé un parcours original dans la Dombes, composé de longues lignes droites me permettant de me mettre souvent en position aéro (les mains sur les prolongateurs). La position aéro est compliquée à tenir quand on est mal positionné sur son vélo : les bras, les épaules, la nuque et le dos génèrent des douleurs qui forcent à changer de position. A l'entraînement aujourd'hui, je n'ai eu aucune douleur ... on verra demain si j'en ai, tenir la position en continu sur les 18 kilomètres sera plus compliqué que sur le parcours du jour.


Je suis rentré chez moi content de ma sortie. Les jambes tournent bien, je ressens encore un peu de fatigue mais une bonne nuit de sommeil devrait me permettre de récupérer avant cette première épreuve. Pour moi, il s'agira plus de renouer avec cet exercice et de voir où j'en suis physiquement. Mon objectif principal devrait plutôt se situer début octobre, à l'occasion du Tour du lac de Paladru, une épreuve que j'affectionne particulièrement bien que n'y ayant jamais brillé.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire