mercredi 7 janvier 2015

Entraînement cyclocross

Ce mercredi après-midi, l'école de vélo du Lyon Sprint Evolution a repris. Les deux semaines de pause, pendant les vacances scolaires de Noël, ont permis à tout le monde de se reposer. La reprise a été tranquille pour tous les groupes afin de permettre à chacun de retrouver son coup de pédale, mais lors des prochaines semaines les exercices vont monter progressivement en intensité pour préparer le début de la saison.

Pour me rendre au vélodrome, j'ai rejoint Olivier, Paulin et son père, au point de rendez-vous habituel. Le ciel gris de la matinée a commencé à se découvrir, laissant doucement place à un ciel bleu clair. Cette 4ème sortie de l'année a été l'occasion de pousser mes premiers cris sur un automobiliste qui voulait forcer le passage à un rond point. Ca faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé, probablement car en cyclocross on rencontre assez peu ce genre de problème (les promeneurs sont plus rares en hiver, et les voitures sont inexistantes en sous-bois).


J'ai retrouvé mon groupe habituel (celui de cyclocross) et mon co-éducateur habituel (Christophe). Le groupe de cyclocross devrait bientôt prendre fin puisque la saison arrive à son terme. Le groupe devrait donc se séparer : chacun retrouvera le groupe "route" de sa catégorie.

Pour la séance du jour, on est allé au Grand Parc de Miribel. On a profité du chemin de hallage le long du Rhône pour effectuer des exercices technique de montée / descente du vélo, et pour équilibrer le pédalage entre la phase de poussée et la phase de tirée de chaque jambe. Christophe a conduit les plus grands du groupe, je suis resté derrière avec les deux benjamins qui peinaient à suivre le rythme des cadets / juniors.


Une fois dans le Parc de Miribel, j'ai mené les plus grands afin de faire le tour des lacs pendant que Christophe prenait un raccourci avec les deux plus jeunes. Dans le parc, on a pu rouler sur des terrains variés : de larges chemins en cailloux, des prairies, des sentiers étroits et boueux ... sans parler de certaines parties massacrées par le passages intensif de chevaux. La première partie dans les bois a été la plus sympa car elle nécessitait une dose d'adresse (pour ne pas rester embourbé ni glisser sur des racines) et une dose de lucidité (pour choisir les bonnes trajectoires). La deuxième partie, entre les lacs, ne nécessitait aucune dose de technique mais offrait un panorama bien plus intéressant.

On est ensuite rentré au vélodrome par la piste cyclable reliant le Parc de Miribel au Parc de la Feyssine. Christophe a repris sa place avec les plus grands tandis que je suis rentré tranquillement avec les deux plus petits. De retour au vélodrome, on a mis en place une américaine : 4 binômes se sont affrontés sur 8 tours de circuit. On a eu de bonnes surprises, certains s'étant visiblement bien entraîné pendant les vacances.

Une fois la séance terminée, j'ai pu participer au débriefing des éducateurs : le soleil se couche plus tard qu'en décembre, je suis donc moins pressé de rentrer à cause de la luminosité. En sortant du débriefing, j'ai croisé Alan qui s'exerçait seul sur le parcours. A quelques jours de son premier championnat de France de cyclocross, il tentait de sauter des planches de plus en plus hautes ... il a rajouté une extension au dessus de la planche "normale" (de 40cm de hauteur) et multipliait les sauts au dessus. Je lui ai proposé de le raccompagner, ce qu'il a accepté.

Je suis rentré avec Alan et Julien, qui nous a rejoint dans le Parc de la Tête d'Or. C'était pour lui sa première sortie sur route et il n'aura pas attendu longtemps avant d'entendre son premier coup de klaxon. Après Caluire, j'ai rallongé le parcours en compagnie de Julien : il ne faisait pas froid et la luminosité était bonne, autant en profiter !

Je suis rentré chez moi avec 60 kilomètres au compteur. 60 kilomètres de plaisir.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire