jeudi 14 juillet 2016

Derniers kilomètres du Tour vers Villars-les-Dombes

Samedi dernier, j'ai effectué les vingt derniers kilomètres de l'étape du Tour de France qui se termine au parc des oiseaux de Villars-les-Dombes. Au passage, au parc des oiseaux, il y a beaucoup d'oiseaux mais également un énorme crocodile et quelques kangourous.




Revenons-en à ces 20 derniers kilomètres. Une semaine avant le passage du Tour, le fossé à été totalement fauché ... la différence est assez nette avec les routes alentour où même en roulant à 20 cm du bord des herbes vous fouettent les jambes. Les panneaux "fauchage raisonné pour préserver la biodiversité" ne sont pas spécialement appliqués quand le Tour passe par la. Certains ralentisseurs ont été démontés, mais curieusement pas tous. Je suis peut-être passé trop tôt, les travaux restants ont peut-être été fait cette semaine.

Je vous laisse regarder la vidéo de ma reconnaissance :

Alors que l'arrivée habituelle au parc des oiseaux se fait par une route très large, très plane et très droite, cette fois les coureurs vont devoir affronter de petites bosses (rien de bien méchant pour des coureurs de ce niveau, mais après 210 kilomètres avec le vent dans le nez, les échappés vont les remarquer) et surtout 2 changements de direction assez prononcés qui peuvent avoir un rôle intéressant pour la course. A 6 kilomètres de l'arrivée, les coureurs vont tourner à gauche en passant de deux voies à une seule ... et prendront le vent de travers pendant 3 kilomètres. Le virage à droite pour les 3 derniers kilomètres vent de face ne devrait pas poser de soucis. Si j'étais directeur sportif et que je voulais grappiller du temps sur un leader mal placé (ou écarter un sprinteur trop en arrière), j'organiserai une bordure à 6 kilomètres de l'arrivée. En 6 kilomètres à fond pour 6 équipiers et un leader ou sprinteur, les autres équipes n'auront pas le temps de s'organiser correctement et une dizaines de secondes peuvent y être gagnées ou perdues.

Pour les spectateurs, je recommande le village de Birieux à 7 kilomètres de l'arrivée. Le village est magnifiquement décoré (pour la taille du village), il y aura des buvettes installées, un point d'eau et une aire de jeux pour enfants, le plus grand étang de la Dombes (qui date de 1388 !). Bref, de quoi s'occuper pendant l'interminable attente du passage des coureurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire