dimanche 30 avril 2017

Week-end d'entraînement

Après 5 week-end consécutifs de compétition, ce week-end a été réservé à l'entraînement. Et vu la sortie faite ce dimanche, une compétition aurait sans doute été plus facile ...


Depuis la reprise des compétitions, ma progression est un peu ralentie. Je roule 5 fois par semaine, mais avec un déblocage le samedi, une compétition le dimanche, une sortie de récupération le lundi et une sortie d'encadrement des jeunes le mercredi, il ne me reste plus qu'une séance d'entraînement par semaine pour progresser. Deux en réalité, car une compétition permet aussi de progresser. Sans compétition un week-end, je récupère une sortie et demi d'entraînement supplémentaire puisque je n'ai plus besoin de faire de déblocage et que la sortie de récupération peut être utilisée pour des exercices simples (endurance, rappels de puissance maximale, ...).


Cette semaine, j'ai attaqué la préparation de la deuxième phase de ma saison. Le printemps consacré aux compétitions traditionnelles (première phase) n'est pas encore terminé, mais je souhaite déjà préparer la deuxième phase : la préparation de la granfondo Milan - San Remo. On ne se lance pas dans une épreuve de 300 kilomètres sans un bagage minimum. Depuis le début de l'année, j'ai surtout préparé les compétitions qui nécessitent des efforts élevés pendant une heure et demi ... ce qui est bien loin des 11 heures de selle à allure régulière qui m'attendent début juin. Il est évident que le foncier effectué cet hiver me servira de socle, que la capacité à faire des efforts courts et violents me sera utile pour encaisser les relances ...  mais quand je serai au pied de la Cipressa et du Poggio, ça ne pèsera plus bien lourd dans la balance si je ne renforce pas mes bases d'ici la.


Aujourd'hui, je me suis offert une belle sortie de presque 150 kilomètres (un demi Milan - San Remo) dans le beaujolais. J'ai été accompagné sur une partie du trajet par Rémy, et par le vent sur l'ensemble de la sortie. J'ai été agréablement surpris car au bout de 5h30 les jambes répondaient encore plutôt bien, bien mieux que ce à quoi je m'attendais. La base construite cet hiver semble donc plutôt solide et donne un bon socle à encore renforcer pendant la préparation jusqu'à l'épreuve.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire