jeudi 12 avril 2018

Ardennaises : fin de la préparation

Le week-end dernier, j'ai terminé ma préparation sur La Bisou. Dans cet article, je vais revenir sur ces 5 mois de préparation en vue des ardennaises qui commencent ce week-end.


Le graphique ci-dessus montre ma charge d'entraînement par semaine. J'ai repris l'entraînement fin octobre après mon voyage de noces à New York (correspondant à la semaine de "trou" sans entraînement dans le quart gauche du graphique). On voit bien que ma charge d'entraînement a augmenté petit à petit, avec une exception la semaine de Noel qui a été assez légère.


Ma forme (la ligne bleue) a suivi la même tendance progressive : plus je m'entraînais, plus ma forme progressait. Ma fatigue (la ligne verte, plus elle est haute moins j'étais fatigué, plus elle est basse plus j'étais fatigué) est toujours resté raisonnable. Les plus attentifs d'entre-vous auront remarqué que le premier graphique, celui présentant ma charge d'entraînement, comprenait toutes les 4 semaines une semaine moins chargée que les précédentes qui permettait de récupérer donc de diminuer ma fatigue. Donc de repartir sur un cycle de 3 semaines encore plus intensives sans être déjà fatigué, permettant une meilleure assimilation des séances.


Pour ceux qui aiment les chiffres plus traditionnels, je vous partage mes temps de selle et mes kilomètres parcourus depuis le premier janvier.


Vous êtes nombreux à me demander si je me sens prêt. Comme tout cycliste, j'aurai aimé rouler encore plus et avoir encore plus de temps pour me préparer. Mais comme tout cycliste, j'aime voir le bout du tunnel et je suis content que ces épreuves arrivent enfin. Ma préparation a été correcte, j'ai réussi à m'entraîner presque autant que j'ai pu malgré des conditions météo pas toujours faciles, mes jours de légère maladie hivernale ne m'ont pas trop gêné. Je ne sais pas si je suis prêt à 100% mais je n'ai aucun regret sur ma préparation.

Je pense que mon niveau et ma préparation vont me permettre de me faire plaisir. C'est le plus important. Je ne suis pas à 30 minutes de selle près, ces épreuves n'étant pas chronométrées. Bien sur, 30 minutes de gagné ce sera 30 minutes de récupération en plus en vue de l'épreuve suivante. Mais 30 minutes de selle en plus, ce sera 30 minutes de paysage et de souvenirs en plus.

En effectuant ma dernière sortie ce matin, je me suis rendu compte que samedi en pédalant aux Pays-Bas j'allais rouler dans mon 4ème royaume (après l'Espagne, l'Angleterre et la Belgique) ce qui dépassera le nombre de non-royaume dans lesquels j'ai pédalé (la France, l'Italie et la Suisse). Au passage, connaissez-vous le point commun entre le drapeau de tous ces pays ? Ils comportent tous du rouge. C'est d'ailleurs le cas de tous les autres pays qui bordent la France continentale, puisque l'Allemagne, Monaco et Andorre comportent également du rouge sur leur drapeau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire