dimanche 27 mai 2018

Nouveaux objectifs

La campagne de classiques ardennaises s'est terminée avec succès il y a un mois. C'était mon objectif principal de l'année. L'année sportive étant loin d'être terminée, je prépare désormais d'autres objectifs.


Après une période de récupération, j'ai repris l'entraînement spécifique afin de préparer les contre-la-montre de fin de saison. Les classiques s'étant terminées fin avril, le temps de récupérer je n'ai repris l'entraînement sérieusement que mi-mai. Me préparer en urgence pour des courses Pass'Cyclisme / FSGT de 70km en juin / juillet alors que je m'étais entraîné ces derniers mois pour des épreuves de plus de 200 kilomètres n'était pas très logique. Le délai de préparation était trop court pour une période de course assez restreinte. Dans la région, au delà de la mi-juillet, il n'y a presque plus d'épreuves Pass' et presque plus d'épreuves FSGT non plus.

J'ai donc fait le choix de préparer la saison des contre-la-montre, que j'affectionne tant. Mon programme habituel commençant fin août, ça me laisse 3 mois pour basculer des épreuves de 10 heures en endurance vers des épreuves de 20 à 30 minutes au seuil.

(montée au soleil couchant)

Entre temps, en juillet, il est possible que je m'attaque à un défi intermédiaire sur les pentes du Ventoux. J'ai prévu d'y retourner pour tenter de faire tomber la barre des 1h30 sur l'ascension depuis Bédoin. J'ai un record en 1h37 datant de 2013, que j'ai approché en 2015 (1h38 et 1h39) sans me mettre à fond car ce n'était pas l'objectif de mes sorties. La hausse de mon niveau depuis 2015 me laisse penser que je peux grimper en moins d'une heure et demi désormais si je me mets à fond. Si je reste plusieurs jours dans la région et qu'il y a une journée pas trop chaude, ce qui est rare en juillet, je pense également tenter le défi des cinglés du Ventoux (grimper les 3 faces dans la journée, soit 140km et 4400m de dénivelé). Je ne suis pas certain de le faire, car en y allant juste "au talent" (sur les restes de ma préparation aux ardennaises), je ne suis pas sur que ce soit une bonne chose. J'ai encore deux mois pour me décider.

Bref, j'ai hâte de battre mes records, qu'il s'agisse de celui du Ventoux ou de ceux des contre-la-montre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire