dimanche 13 avril 2008

Prix de Vilette sur Ain

Je rentre de ma 3ème course de l'année : le prix de Vilette sur Ain.
La température était douce, mais le vent soufflait en venant du Sud : il soufflait doucement en début de course, puis s'est renforcé tout au long de la journée pour devenir très embêtant ... surtout pour un homme seul sur un grande ligne droite face au vent, sans aucun abri possible !

La course, que je pensais plutôt bien engagée à rapidement tournée au fiasco quand je me suis retrouvé seul, pris par les crampes, à la fin de la première moitié de la course. J'ai ainsi pu faire un chemin de croix pendant les 35 derniers kilomètres, tiraillé entre l'envie de mettre fin au supplice physique de mes jambes procuré par les crampes, et un de mes principes m'indique de refuser d'abandonner sur une course !

Comme me le dit si bien David : "Florent, tu es têtu !" ... oui, je suis têtu, et je refuse d'abandonner ! C'est un principe (con, certes, comme beaucoup de principes) : j'ai toujours dit que la personne qui abandonnait quelque chose dans la vie, abandonnerait toute sa vie. Le vélo est fait de souffrances, les crampes doivent en faire partie !

Si je devais résumé ma course, je dirai : une première moitié encourageante ... et une seconde moitié cauchemardesque !

Vous pouvez consulter le résumé complet du prix de Vilette sur Ain

Aucun commentaire:

Publier un commentaire