mercredi 1 avril 2009

Entraînement au coucher de soleil

La séance de travail d'aujourd'hui était consacrée à la force : j'ai grimpé 2 côtes sur le 52x15 afin de travailler la force et développer ma puissance. J'ai une excellente vélocité, si je réussis à tourner vite les jambes sur de gros braquet, je peux semer la zizanie dans le peloton ...

Je me suis échauffé sur les quais puis ai attaqué la montée de Cailloux : jusqu'à Fontaines St martin j'ai tourné les jambes, puis ai monté en force la partie le plus dure (environ 1km à 7%). Je montais en enroulant mon 52x15, j'ai eu un peu de mal au début puis ai rapidement pris le rythme. En haut j'ai tenté de reprendre une cadence normale sur un braquet normal, mais ai eu de la peine : avec le vent de face, j'avais du mal et peinait plus que d'habitude. J'ai rejoint Montanay en étant un peu planté dans les petites bosses ...

Dans la descente reliant Montanay à Neuville j'ai travaillé mes trajectoires et ma position sur le vélo en descente : la descente est facile, ne comporte pas de virage piège et le goudron est en excellent état ... j'ai fait une pointe à 73.6km/h ! J'ai ensuite rejoint Genay par les petites routes : dans chaque bosse j'avais du mal, surtout vent de face.

A Genay, j'ai effectué la longue montée dans les bois (2.5km à 4.5%) en travaillant ma force sur le 52x15 de nouveau. Le vent était favorable et je n'avais pas trop de mal. Je me suis appliqué jusqu'en haut puis me suis lancé dans la descente pour retourner sur Neuville : j'ai tourné les jambes dans la partie pentue puis ai résisté dans la partie plate ... sur la fin j'avais mal aux jambes mais n'ai pas coupé mon effort avant l'entrée de Neuville, où l'afficheur de vitesse m'a indiqué que j'étais en excès !

De retour sur les quais, j'ai récupéré un bus. Comme hier, j'ai décidé de faire la course avec lui mais cette fois le vent m'était favorable ! Je suis resté un long moment dans son aspiration, à plus de 50km/h, avant de le doubler à la faveur d'un feu rouge. J'ai alors engagé un long contre la montre contre lui : moi devant, lui derrière ... et cette fois j'ai réussi à résister jusqu'au bout ! Bon, j'avoue qu'il a été obligé de s'arrêter une fois pour prendre des passagers et qu'il a eu 2 feux rouges ... Après le pont de Fontaines, étant encore en tête avec une centaine de mètres d'avance, je me suis relevé non pas car je me sentais pas bien mais car dans les derniers kilomètres d'une sortie il ne faut pas forcer.

Je suis content de mon entraînement : je n'étais pas très bien au début, surtout à cause du vent de face, mais ai bien réagi vent de dos. De plus, je pense que le travail de la force payera ses fruits dans quelques semaines.

Consultez le parcours du jour.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire