samedi 25 septembre 2010

Entre les gouttes

Aujourd'hui le temps était automnal : une température fraiche (aux alentours de 15°C), un fort vent du nord, et des averses de pluie entrecoupées par de beaux rayons de soleil. Par chance, et grâce à une bonne connaissance du terrain, j'ai réussi à éviter la majorité des averses : j'ai pris quelques gouttes sur le casque mais pas grand chose par rapport au sol qui était détrempé.

profil

J'ai eu des sensations bizarres tout le long de la sortie : vent de face je peinais pas mal et avais du mal à lutter. Vent de travers je subissais également le vent, je ne réussissais pas à m'en servir de point d'appui. Et une fois vent de dos, j'ai certes pu enrouler du braquet mais j'avais l'impression d'avoir les muscles endormis.

C'est un phénomène bien connu des cyclistes : la pluie à tendance à engourdir les muscles, mais habituellement je ne ressens pas cet effet (du moins pas de manière aussi nette). De plus, les effets se font en général ressentir qu'au bout d'un certain temps sous une forte humidité, or là je n'ai roulé qu'une heure et demi, et comme j'ai évité la majorité des averses j'étais relativement sec. Bref, les sensations musculaires et cardiaques n'étaient pas au rendez-vous.

TGV

En fin de sortie, j'ai croisé les hommes de tête du Raid Saucona (raid mélangeant entre-autres course à pied, canoë, VTT, courses d'orientation, roller, tir à l'arc et au fusil, ...). Un peu plus tôt dans la sortie, j'avais croisé un TGV et un écureuil qui faisait ses provisions pour l'hiver.

raid saucona

Aucun commentaire:

Publier un commentaire