dimanche 21 novembre 2010

Cyclisme + DDE = bowling

Cet après-midi, le soleil ayant daigné pointer le bout de son nez, je suis allé m'entraîner. Ok, j'avoue, même s'il n'avait pas fait son apparition, je serai allé m'entraîner : on ne mérite pas le titre de forçat de la route en restant allongé sur son canapé à regarder des DVD. Cette sortie d'entretien physique avait également pour but de tester ma nouvelle chaine, remplacée hier en moins d'une minute par mon sympathique mécanicien (d'ailleurs Rémy, tu devrais postuler chez Ferrari !).

chaine de vélo

Ayant déjà remonté les quais de Saône lors de la sortie d'hier, j'ai décidé de prendre une route parallèle pour rejoindre Anse. Passer tout le temps au même endroit peut lasser, le changement n'a jamais fait de mal ! J'ai donc emprunté les routes tranquilles, serpentant au milieu des champs. Je roulais paisiblement quand j'ai subitement remarqué une petite route inconnue sur la gauche. Une route que je ne connais pas, dans ce coin, c'est rare : aussitôt vue, aussitôt empruntée ... le goudron n'y est pas terrible et après des tours et détours on retombe sur les quais à un endroit mal placé (pas de visibilité pour s'insérer dans la circulation automobile). Je suis venu, j'ai vu, je ne reviendrai pas.

J'ai pris les quais jusqu'à Anse, roulant au train en vélocité. Il est à noter que j'ai croisé Sébastien Puech : ce n'est pas souvent qu'on croise une tête connue parmi tous ces cyclistes du dimanche (sic). Après Anse j'ai entamé une phase de décrassage pour rejoindre Trévoux via St Bernard : je me suis offert quelques accélérations, plus ou moins longues, pour m'entretenir le coeur ... 177bpm en pointe, c'est suffisant pour la saison.

cone de travaux

Sur le retour, après Trévoux, j'ai eu un incident qui m'a valu d'insulter copieusement la DDE. Entre Reyrieux et Massieux ils ont creusé une tranchée pour enterrer des câbles, tranchée qu'ils ont recouvert d'un goudron bosselé absolument horrible quand on roule dessus car se comportant comme de la tôle ondulée. Bref, je roulais en pestant contre ce mauvais goudron (je ne faisais que pester : les travaux n'étant pas terminé, je suppose qu'ils feront un bon enrobé à la fin) quand soudain je me retrouve nez à nez avec un trou béant dans la chaussée. Un trou qui devait faire en gros 70cm de large (avec à droite un champ labouré et à gauche des automobiles), 60cm de long (de quoi bien planter sa roue avant) et une profondeur que je n'ai pas vraiment eu le temps d'estimer, mais suffisamment profond pour se faire bien mal ! Bref, j'effectue un bond pour sauter par dessus le trou, me réceptionne un peu hasardement de l'autre côté à cause de ce fichu goudron en tôle ondulée, avant de me faire secouer par des cônes de signalisation que je renverse et qui se coincent sous mon pédalier. Laisser un trou béant sans signalisation avant c'est déjà aberrant, mais alors placer des cônes de signalisation juste après le danger c'est un peu comme se dire "s'il ne tombe pas dans le trou, au moins les cônes le feront chuter !" ... bravo ! Et encore, dans mon cas ça s'est bien passé : j'ai vu le trou de loin, j'allais suffisamment vite et je suis suffisamment agile pour sauter un trou de 60cm de long, mais qu'en est-il du cycliste "normal" ? Soit il finit dans le champ, soit il finit sous le capot d'une voiture, soit il tombe dans le piège.

Je suis rentré chez moi sans soucis, en tournant les jambes. Bilan de la sortie : la nouvelle chaine va bien, mes jambes vont bien, en revanche mon rythme cardiaque est assez élevé. De plus, cette sortie m'aura permis, grâce à la DDE, de faire un bowling géant (un cycliste qui reverse des quilles, original, non ?) ... quand je disais que le changement ne fait jamais de mal, l'innovation de la DDE, elle, peut en faire !

Voici le parcours emprunté : http://www.openrunner.com/index.php?id=769216

Aucun commentaire:

Publier un commentaire