mardi 23 novembre 2010

Le col de la Colombière

Le col de la Colombière, culminant dans les Alpes à 1613m d'altitude, est un grand classique du Tour de France. Au cours des étapes, il est souvent précédé (ou suivi) par le col des Aravis ou le col de la Croix Fry.

Ce col faisant partie de la "Route des Grandes Alpes", il est très parcouru l'été par les 2 roues, avec ou sans moteur, avec ou sans sacoches ... Je pense que même les jours de pluie il y a du monde au sommet ! Le col est également le point de départ de nombreuses randonnées pédestres dans le (superbe) massif des Aravis, ce qui explique pourquoi il est tant fréquenté par les touristes/sportifs en tous genres. Malgré le monde et la circulation, je trouve la route beaucoup moins stressante que celle de beaucoup d'autres cols qui sont empruntés, eux, pour des trajets plus "professionnels".

col de la colombière

Le col de la Colombière est accessible par 2 faces :
- par Scionzier, la montée est longue de 16.3km pour 1108m de dénivelé
- par Le Grand Bornand, la montée dure 11.7km pour 690m de dénivelé

Il est à noter qu'une variante, depuis Cluses, passe par le col de Romme puis redescend sur Le Reposoir avant de reprendre la route venant de Scionzier. Cette variante a été empruntée par le Tour 2009 et avait donné lieu à un duel entre les frêres Schleck et Alberto Contador.

Je l'ai grimpé des 2 côtés, 2 fois par Scionzier et une fois par Le Grand Bornand. Les 2 côtés sont égaux du point de vue de la beauté du paysage, mais sur le plan sportif la face par Scionzier m'a parue plus difficile.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire