lundi 19 décembre 2011

1ers tours de roue sous la neige

Dimanche après-midi, Bertrand et Julien sont venus chez moi afin d'effectuer un entraînement en commun. Bertrand représente mes premiers tours de roue : c'est avec lui que j'ai effectué ma toute première sortie intensive, en novembre 2006 (depuis, j'ai connu 3 autres vélos, c'est pour dire !) ... Julien représente lui un passé bien plus récent, puisque je l'ai rencontré fin février de cette année !

On est parti avec un bon vent de face : comme toujours, Julien étant chaud (il a une quinzaine de kilomètres pour venir chez moi), il a mené à un bon train dès le départ. On a fait la montée du boulodrome de Neuville en 2 groupes : lui devant, nous derrière ... et pourtant, on a pas trainassé en route !

En haut, vent de travers avec les cosmic, je me suis fait balayer ! On a tourné pour le prendre de 3/4 face, rendant ma conduite moins pénible, avant d'aller se plaquer dans les bois. Un nouveau bout droit vent dans le nez, une nouvelle traversée à l'abri dans les bois, une descente rapide et nous voila de retour sur les quais de Saône. Chacun a pris des relais plus ou moins longs afin d'assurer le tempo en tête de groupe. L’homogénéité n'était pas parfaite, ce n'était pas ultra-fluide, mais nos relais ont quand même été efficaces.

Sur le retour, vent de dos, j'ai lâché les chevaux. Je me suis vraiment donné, Bertrand est venu me donner la réplique et ensemble nous avons fait une bonne partie de manivelles sur quelques kilomètres. Ce fut court mais intense. Julien, pas dans sa forme habituelle, s'est contenté de suivre : la semaine dernière c'était moi qui étais mal, cette fois ce fut son tour ... la roue tourne. Tout cycliste connait de bons jours et de mauvaises années.

On a fini la descente des quais de Saône tranquillement jusqu'à Bocuse, où nos routes se sont séparées : j'ai accompagné Betrand tandis que Julien a continué seul pour rentrer chez lui. Au cours de la montée dans les rues de Collonges, montée que j'ai emprunté presque tous les week-ends pendant les 6 années de cyclisme où j'habitais chez mes parents, la neige s'est mise à tomber. Pas de gros flocons, ça ressemblait plutôt à une averse de grésil.

J'ai laissé Bertrand devant chez lui et je suis rentré chez moi sous cette neige / grésil. Les routes commençaient à être glissantes : j'ai été prudent, d'autant plus que le vent soufflait abondamment de travers ce qui me déstabilisais. Je suis content de ma sortie car j'ai pris de bons relais et ne me suis pas économisé. Je suis également content d'avoir à nouveau roulé avec Bertrand : c'est toujours plaisant de retrouver des amis de longue date pour partager un morceau de bitume.

Consultez notre sortie sur Strava.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire