mardi 10 avril 2012

Des classements hilarants

Depuis le début de la saison, ceux qui sont attentifs auront remarqué que j'ai à chaque fois rigolé en consultant les classements des courses pass'cyclisme :
- à Bohas j'avais été classé derrière des personnes que j'avais doublé (une vidéo trouvée par hasard sur Youtube me l'avait par la suite confirmé)
- à St romain de popey les commissaires m'ont carrément oublié alors que j'aurai du être (environ) 25ème ... après qu'un ami ait insisté, ils m'ont intégré à la dernière place du classement, derrière une personne que je connais et à qui j'ai pris 3 tours ...
- à Crest, j'ai également été oublié alors que j'étais dans un groupe de 13 coureurs pour la 23ème place ...

Hier, au départ de la course de Villette sur Ain, en constatant que nous étions équipés de puces pour un chronométrage électronique, je me suis dit que cette fois au moins je figurerai au classement. Hé bien figurez qu'en regardant le classement ce matin, les commissaires n'ayant pas été capable de le sortir de manière précise hier en dehors de 10 premières places, j'ai eu une drôle de surprise : j'étais classé à la 11ème place !

Surpris, j'ai regardé le reste du classement : une personne que je connais et qui n'a pas fini la course était classé 5ème, l'ami avec qui j'ai fait le déplacement et qui a du terminer en 8 ou 9ème position était lui classé 29ème ... j'ai constaté d'autres résultats surprenants pour des coureurs que je cotoie régulièrement et dont je connais la valeur, qui n'étaient pas classées à la place auxquelles je suis habitué à les retrouver. Pour ma part, je suis classé 11ème alors qu'en réalité je devais être entre la 45ème et la 55ème place.

La vrai question est : comment, avec un chronométrage électronique qui a fait ses preuves sur les cyclosportives depuis une dizaines d'années, peut-on arriver à de tels résultats ? Le chronométrage électronique est au point ! Qu'il y ait des loupés sur quelques coureurs je veux bien (une erreur de lecture de puce ou pendant la transmission des données ça arrive) ... mais là, ça fait beaucoup d'erreurs ! Je me suis dit que peut-être que les "tours de retard" n'avaient pas été comptabilisés et que c'était ça qui faussait le classement, mais cette théorie a été réfutée par la présence dans le classement de personnes qui n'ont pas fini la course.

La FFC est vieillissante : pourquoi ne mettent-ils que maintenant en place un chronométrage électronique sur certaines épreuves pilotes ? (remarquez, si c'est pour avoir un résultat encore plus faux, je préfère le classement papier). Cette technologie fait pourtant ses preuves sur une petite centaine de cyclosportives chaque année depuis une décénie.
Pourquoi n'y a t'il toujours pas de caméra sur la ligne ? Je ne parle pas de photo-finish, mais d'un simple caméscope grand public tenu à la main ... j'ai vu plusieurs organisateurs mettre ça en place, les commissaires visionnent les images au ralenti et effectuent le classement ... en cas de contestation d'un coureur, les images parlent d'elle-mêmes !

Nb : quand je disais que la FFC est vieillissante, je ne parlais pas de l'âge des commissaires : ce sont des bénévoles qui font ce qu'ils peuvent du mieux qu'ils peuvent. Leur boulot, pour lequel ils ne sont pas payé, est difficile et je le respecte. L'erreur est humaine, je n'ai aucun soucis avec ça. Par contre, je critique la fédération qui ne met rien en oeuvre pour les aider dans leur tâche.

8 commentaires:

  1. voilà qui donne envie de prendre une licence et de se mettre à la compétition !

    RépondreSupprimer
  2. Il faudra que je lise le règlement un de ces 4 pour vérifier si un coureur doublé doit s'arrêter une fois que le vainqueur a fini sa course. C'est le cas en VTT et cyclocross, mais j'avoue que je suis un novice en course sur route. Dans tous les cas, honte à ceux qui étaient dans notre gruppetto et qui ont fait l'effort pour se mettre dans les roues du groupe d'échappés qui venait de nous prendre un tour au risque de fausser le déroulement de la course.

    Pour ce qui est du classement farfelu à Villette, nous avons envoyé un mail à l'organisateur au nom du club pour lui signaler la boulette dans les classements. Si ce n'est pas dramatique en soi pour une course pass' cyclisme où il n'y a rien d'autre à gagner que de la charcuterie, ça peut leur permettre de se rendre compte de leur erreur (si personne ne le signale, pas dit qu'ils s'en soient rendu compte) et de savoir comment l'éviter la prochaine fois.

    En ce qui concerne la généralisation du chronométrage par puces, je viens de jeter un œil sur le site de Matsport, et l'ordre de grandeur pour un système de chronométrage est de 10000 euros. Autant dire que ce n'est pas donné. L'utilisation de tels systèmes rendrait effectivement les classement plus fiables (à condition de s'en servir correctement), mais à mon avis, les droits d'engagements pour les courses s'en ressentiraient. Le risque serait même de voir disparaitre de petites organisations aux profit d'épreuves, certes très belles, organisées par des organismes privés ou assimilés mais qui ne font pas spécialement vivre le milieu associatif.

    En revanche, d'accord avec toi pour critiquer certains choix de la fédération. Pratiquant le VTT, je ne peux déjà que constater le peu d'intérêt des instances fédérales pour cette discipline (pour t'amuser, compte le nombre de lignes qui lui sont consacrées dans les comptes rendus de réunions fédérales et compare avec le pourcentage de licencié ayant déclaré le VTT comme discipline principale). Du côté route, ce n'est pas beaucoup mieux car beaucoup de licenciés à notre niveau préfèrent se tourner vers l'Ufolep ou la FSGT et à plus haut niveau, ce sont les épreuves organisées qui manquent. La perte de licenciés est compensée par des licences délivrées à des pratiquants randonneurs (alors qu'un accord a été passé avec la FFCT en 1977, réservant la randonnées à cette dernière et la compétition à la FFC) et des encadrants (bientôt, il faudra une licence pour avoir le droit de passer un bidon). Bref, je ne suis pas certains que c'est avec ce type de fonctionnement qu'on découvrira le futur vainqueur français du tour de France. Ceci dit, il suffit d'aller lorgner du côté de la fédération de foot pour voir que l'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs.

    RépondreSupprimer
  3. nicolas blondiaux11 avril 2012 à 10:06

    salut flo,tu te trompe,les commissaires FFC sont payés!pas une fortunr mais ils le sont...

    RépondreSupprimer
  4. Puce ou pas ça fait deux années de suite que je ne suis pas classé à Vienne... pourtant cette année j'ai franchi la ligne à pied avec un gros bouchon ; ils ont eu le temps de me voir arriver :-D
    Plus sérieusement le chronométrage a un coût supplémentaire (200-300€) auquel les clubs organisateurs ne peuvent pas forcément faire face... Car entre le reversement des engagements à la FFC (6€ sur les 7.5€), le droit d'organisation (encore quelques centaines d'€, toujours à la FFC), les assurances, les commissaires, les secouristes... c'est impossible d'équilibrer le budget même avec 100 coureurs au départ.

    Quant à la vidéo nous l'avons chaque année à Fontaine... et ça n'empêche pas les erreurs de classement (le pompon en septembre dernier, où les commissaires se sont plantés en comptant les tours et ont eu du mal à classer les 14 cadets au départ !).
    C'est sûr qu'en cyclosport il y a beaucoup moins de litiges (1 seul pour moi en trois ans de pratique ; résolu en quelques minutes après l'arrivée).

    RépondreSupprimer
  5. salut flo c est sur que ne pas etre classé demande une certaine remise en cause quant au chronométrage
    mais sinon tu nous as pas raconté ta course , j attends avec impatience !!!! lol

    RépondreSupprimer
  6. Salut Florent,

    Coureur Pass également, pour les classements réalisés "à l'oeil" ou à la vidéo comme Bohas, St Romain ou Crest que tu cites, je comprends et tolères les erreurs de classement au-delà de la 10ème place. On parle ici de compétitions Pass donc peu d'intérêt de classer des coureurs après la 10ème place si ce n'est la vanité de voir son nom sur le progrès le lundi matin.

    Pour le nouveau système de chrono à puces, toi qui a des bonnes bases informatique, comment le logiciel de lecture peut-il autant se planter? Lire une puce, lui affecter un temps de passage et un nom de coureur et les classer par ordre chronologique, ça reste primaire comme technologie, non?

    Bonne continuation,

    @nonyme01

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  8. @oli : je parle ici du côté négatif de la course, mais il y a plein de bonnes choses aussi ! sinon je n'en serai pas à ma 7ème saison de courses si tout y était à jeter ;-)

    @arnaud : de mémoire, sur route, tu as le droit de terminer la course SAUF SI les commissaires te demandent de t'arrêter. J'ai déjà eu le cas sur les circuits réputés dangereux : quand les mecs se font doubler ça frotte encore plus donc les commissaires te disent de t'arrêter avant que tu ne sois repris.

    @nicolas : je ne crois pas qu'ils soient payés, il me semble qu'ils sont juste défrayés. ce que je voulais dire, c'est qu'ils ne gagnent pas leur vie avec ça, et que par conséquent ils font ce qu'ils peuvent mais ce n'est pas une faute professionnelle s'ils se trompent. S'ils étaient payés et faisaient mal leur boulot je leur en voudrait, mais là ce n'est pas le cas.

    @rodolphe : c'est sur que même avec toute la technologie du monde, les erreurs sont possibles. Je pense que si le cyclosport ne souffre pas de ce problème, c'est avant tout parce qu'il n'y a pas de notion de tours : le 1er à franchir la ligne est le vainqueur, point barre. il n'y a pas à se demander s'il a où non un tour de retard ni combien il lui en reste à parcourir.

    @yann : ne pas être classé fait partie des erreurs humaines, je n'ai pas de soucis avec ça. je constate simplement que les cas se multiplient cette année alors que jusqu'à présent ils étaient isolés. Je ne remet pas tant en cause le chronométrage, mais plutôt l'absence d'aide de la part de la fédération, qui ne fait rien pour aider à améliorer ce point.

    @nonyme01 : je suis bien d'accord avec toi, il n'y a pas d'intérêt sportif à classer au delà de la 10ème place en pass' ... en dehors du fait de faire revenir les coureurs le WE prochain en les motivant. C'est toujours un peu dommage de repartir sans savoir sa place, même quand on est 30ème, mais ce n'est pas pour ça qu'on fait du vélo. (ou en tout cas que JE fais du vélo ;-)
    Je te confirme que lire une puce n'a rien de compliqué, et je ne pense pas que ce soit le logiciel de lecture qui se soit planté. J'ai déjà utilisé ces mêmes puces sur d'autres courses (elles ont été achetées par la fédération qui les prête à certaines courses chaque WE) ... et ça n'a pas posé de soucis. Je penche plutôt sur l'erreur humaine : mauvaise manipulation lors du déclenchement du système ? capteurs au sol mal posés ? ... ou simplement non prise en compte du résultat par les commissaires ? Si le classement était basé sur le résultat des puces, il y aurait un écart temps entre les coureurs ... hors tous les coureurs sont classés dans le même temps !

    RépondreSupprimer