mardi 6 mai 2014

Réparations humaines

Cet après-midi, j'avais rendez-vous chez l'ostéo afin qu'il me remette d'aplomb. En effet, mon aventure sur Paris-Roubaix (et mon énorme erreur dans le choix de la pression des pneus) m'a laissé des séquelles qui tardaient à partir. En plus du retour des douleurs persistantes aux genoux, 3 semaines après l'événement j'avais toujours du mal à fermer complètement les doigts.

Le verdict a été sans appel, j'étais complètement fracassé au niveau de toutes les articulations. En plus des genoux et des doigts, l'ostéo m'a remis d'aplomb les poignets et les chevilles, le coude droit et la hanche gauche, ainsi que les cervicales. Mes genoux restent l'élément qui m'inquiète le plus, notamment vis à vis de Bordeaux-Paris qui arrive dans seulement 3 semaines et demi. J'avais prévu une préparation que je vais devoir revoir complètement sous peine de me fragiliser encore plus et d'hypothéquer toutes mes chances d'aller au bout.

Je dois désormais observer quelques jours de repos. La situation est loin d'être catastrophique et ne remet pas en cause ma participation à Bordeaux-Paris, mais elle me conforte dans mon choix : j'avais anticipé lors du choix de mes objectifs de ne pas participer à la Haute Route Dolomites, mi-août, en me disant qu'il serait compliqué pour mes genoux d'enchaîner les classiques printanières et cette épreuve. Rassurez-vous, j'ai de quoi m'occuper pendant cette période de repos, entre mon activité professionnelle et mes projets personnels, ce ne sont pas les occupations qui manquent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire