samedi 3 mai 2014

Sortie détente

Malgré un gros vent cet après-midi, je suis allé rouler en compagnie de Julien. Mes problèmes de genoux ayant refait leur apparition, notamment depuis Paris-Roubaix (où toutes mes articulations ont souffert, genoux y compris), je ne voulais pas forcer mais je souhaitais tout de même me changer les idées après une semaine intense professionnellement.

On a effectué un parcours d'une quarantaine de kilomètres, en jouant avec le vent pour essayer de se planquer au maximum sur les parties vent défavorable, et pour obtenir de belles portions exposées à un fort vent favorable. Dans ce domaine, le parcours que j'ai imaginé était presque parfait puisqu'on a très peu été gêné mais qu'on a bien senti quand on l'avait dans le dos.

J'ai été assez surpris de passer facilement les pentes à plus de 10%. Je n'avais pas vraiment l'impression de forcer musculairement et me sentais étrangement plus aérien que d'habitude. J'ai commencé par mettre ça sur le compte de l'habitude du franchissement des bergs et des raidards wallons ... avant que Julien ne me pose des questions sur ma roue arrière. J'ai alors compris pourquoi je me sentais plus aérien : je roule habituellement avec une cassette 12/23, alors que la roue arrière utilisée ce jour comportait une cassette 12/28. Quand je pensais être en 39x23, j'étais en réalité en 39x28, ce qui explique amplement mes sensations.


Au retour, je me suis arrêté chez lui pour profiter d'une séance de relaxation originale : on a fait 1h de jacuzzi, à se faire masser le dos, les épaules, les jambes et les pieds ... de quoi bien se détendre après notre petite sortie. Après avoir remis ma tenue cycliste pour rentrer chez moi, le franchissement d'une petite côte a été difficile : j'avais les jambes toutes molles.

Je suis rentré chez moi avec presque 50 kilomètres au compteur. Je n'ai pas forcé et pas eu de douleur sur cette sortie, ce qui est rassurant.

Consultez notre parcours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire